Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le visa mauritanien plus cher que le visa français :10 milliards de recette annuelle…


A.O.S.A
Vendredi 28 Mars 2014 - 01:24


Le visa mauritanien plus cher que le visa français :10 milliards de recette annuelle…
D’abord un mot à propos d’une mystification : jusque-là, on nous raconte que c’est grâce à Aziz que la double nationalité est désormais possible de "droit" en Mauritanie par le fait du Prince. En fait à peu près mais pas vraiment. Jusque-là la Mauritanie reconnaissait de fait, par un vide juridique,  la double nationalité pour les étrangers qui étaient naturalisés mauritaniens car pas un article ne stipule que la Mauritanie ne reconnaît pas la double nationalité ou que l’étranger devait renier sa nationalité d’origine pour avoir droit d’être naturalisé sauf pour le cas de mauritaniens majeurs qui acquièrent volontairement une nationalité étrangère, dans ce cas-là, ce mauritanien perdait automatiquement sa nationalité Mauritanienne. La nuance est de taille !
 
Pour les mineurs on trouve dans l’article 31 ancien, c’est-à-dire jusqu’à Aziz, une perle qui prouve que la double nationalité était reconnue au moins pour les mineurs car dans cette phrase on dit «  mauritanien ayant une nationalité étrangère » (sic !) et on la retrouve même dans le nouveau code Azizien. C'est une perle car pour un pays qui ne reconnaît pas la double nationalité, en droit dans un décret pareil ce devrait comme la vie et la mort : impossible d'être ensemble sinon c'est reconnaître que c'est possible. Dans l'ancien code cela tient car l'article 31 ancien permet au mineur de garder la deuxième nationalité sauf demande de perdre la nationalité mauritanienne.
 
"Art. 31.-ancien
Un Mauritanien, même mineur, ayant une nationalité étrangère peut être autorisé sur sa demande à perdre la nationalité mauritanienne. Cette autorisation est accordée par décret."
 
Sous le nouveau code d'Aziz, cela ne tient plus à cause du tripatouillage précipité où les mineurs ont tout perdu car comme nous l’avons mille fois expliqué, le législateur a remplacé " mineurs" par "majeurs" et retiré « demande à perdre » par « demande à garder »  en gardant la perle «  mauritanien ayant une nationalité étrangère ». Ainsi dans l'ancien code sans demande vous la gardez, dans le nouveau sans demande vous la perdez... or dans ce cas-là sans demande il est impossible d'être mauritanien ayant une nationalité étrangère. CQFD. L'art 31 ancien est cohérent quand l'art 31 nouveau est un bricolage bancal comme la mauvaise foi qui  l'inspire et l'incompétence qui le rédige.
 
« Article 31 (nouveau) : Un mauritanien, même majeur, ayant une nationalité étrangère, peut être autorisé sur demande à garder la Nationalité mauritanienne. Cette autorisation est accordée par décret. »
 
C’est un tour  de passe-passe lamentable qui fait que dans l’ancien code, les étrangers ayant acquis la nationalité mauritanienne avaient droit à la double nationalité et les mineurs mauritaniens aussi et ces derniers pouvaient la perdre à leur demande quand sous Aziz, leur sort devient celui des « majeurs » autorisés à garder sur demande ; demande comme une faveur à la discrétion du Prince autant dire l'arbitraire le plus absolu. 
 
On ne sait pas qui rédige les décrets sous Aziz mais une nullité pareille est dangereuse même pour Aziz qui signe des énormités pareilles pour venir après déclarer que grâce à lui la double nationalité est désormais possible quand il a sacrifié le sort des mineurs et ignoré celui des enfants métis.
 
Ce code doit être réécrit par des experts ayant un minimum de cohérence car rien n’est prévu pour le cas des mauritaniens qui n’ont pas choisi une autre nationalité mais qui l’ont d’office à la naissance si par exemple ils ont l’un des parents français.

http://chezvlane.blogspot.com/2011/09/nationalite-de-lunion-la-dechirure.html
 
Aussi après toute la campagne que nous avons mené pour la double nationalité des métis et toutes nos demandes, Merci de donner désormais en douce la double nationalité par décret à certains et laisser en souffrance un cas personnel fer de lance de cette campagne pour le droit à la double nationalité d'office pour les métis sous un seul slogan : " à bas les faveurs, vive le droit !"

Ainsi, bien que 100% mauritanien même si on m'a dépouillé de mon "Ould" auquel je tiens pourtant par habitude comme un souvenir d'enfance, je vais devoir dès la semaine prochaine écrire au ministère des affaires étrangères pour qu’ils mettent un tampon sur une lettre d’invitation pour accompagner une demande de visa pour un Ould franco-mauritanien de 6 ans afin qu’il puisse aller chez lui.
 
Aussi on va lui prendre ses empreintes digitales et il sera fiché comme étranger car il est né en France où à un mois on vous délivre d'office un passeport français si vous y avez droit ayant un des parents français. Arrivé ici à un mois avec un papier pareil si nous ne faites pas jouer les "interventions" en longeant les murs comme un criminel, nous êtes bon pour être exclu de la nationalité mauritanienne. Voyez la barbarie quand on pourrait inscrire dans la loi de quoi dire à propos des métis et en l’occurrence : " mais il s'agit d'un Ould, son père est mauritanien, éwa donnez-nous son extrait d'acte de naissance avec filiation et le papier d'enrôlement biométrique du père et il faut l'enrôler c'est tout car on ne sacrifie pas un fils de chez nous comme ça à l'étranger surtout que cet étranger reconnaît lui la double nationalité des métis". 
 
Au lieu de ça, on nous humilie en perpétuelle demande de visa et en requête jusqu'au chef de l'Etat ! Merci Aziz le général civilisé… Voilà ce qu'on gagne à défendre ce bonhomme.
 
D’ailleurs voyez en parlant de visa :
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires