Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le redoutable avocat de Ould Mkheitir subit actuellement une féroce campagne de lynchage...


A.O.S.A
Dimanche 13 Novembre 2016 - 19:59


Le redoutable avocat de Ould Mkheitir subit actuellement une féroce campagne de lynchage...
Maître Mohamed Ould Moïne a rejoint tardivement l’affaire Ould Mkheitir comme d’ailleurs tous les avocats car au moment de la terreur, l’ordre national des avocats avec à sa tête maître Bouhoubény a fui ses responsabilités en se terrant comme des pleutres le temps que la tempête emporte Ould Mkheitir et que les affaires reprennent comme si de rien n’était.

 
Ce retard à la détente est désormais excusé de la plus belle manière car ce que maître Moïne vient de  faire dans le monde arabisant, à savoir l’enflammer, seul Ould Mkheitir a pu le faire mais pour d’autres raisons. A part maître Moïne personne n’est allé si loin dans la défense du cas en question. Même Mohamed Moctar El Chinguitty, qui le premier a écrit un texte pour dire que la peine de mort n’est pas requise en cas d’apostasie non armée, n’est pas allé si loin dans l’argumentaire.

 
Il faut comprendre que le monde arabisant subit de plein fouet l’obscurantisme car on ne peut plus y débattre comme du temps de l’âge d’or de l’islam. En Mauritanie, le monde francisant est largement en avance en matière de débat responsable au nom de la recherche de la vérité surtout islamique en l’occurrence ; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’affaire Mkheitir n’a pu être défendable que parce que les textes ont été traduits en français et largement publiés de sorte que la vérité n’a pas pu être étouffée partout alors que le monde arabisant avait supprimé les textes pour aller dans le sens de la terreur et de la manipulation de la vérité.

 
Il faut avoir des échos du monde arabisant pour  réaliser l’impact du dernier texte de maître Moïne sur l’affaire Mkheitir. Un texte que nous proposons ici revu et corrigé après sa première diffusion sur le net francophone par épisode.

 
C’est une véritable bombe lancée dans le monde arabisant obscurantiste et ami désormais de la démission intellectuelle et religieuse face au devoir du musulman de poser les bonnes questions et de chercher partout le savoir et la vérité.

 
C’est un texte écrit par un avocat marabout de son état qui donne une leçon à tous ceux qui se sont empressés de fuir leurs responsabilités de savants musulmans en attaquant Ould Mkheitir sans chercher d’abord à démonter ses thèses avant de le condamner à mort sans respecter la jurisprudence sunnite malékite en matière de justice face à un cas pareil.

 
C’est un texte brillant en français par sa ligne de défense, tout y est argumenté sans craindre d’attaquer les douteux donneurs de leçons en matière de justice islamique. On imagine quel effet tsunamique a eu, sur les arabisants fanatisés, sa version en arabe écrite comme une ordonnance...

 
C’est un texte inattaquable et si Aziz avait un conseiller comme maître Moïne, il n’aurait pas foncé enturbanné vers la foule hystérique pour l’assurer qu’elle avait fait sa part  et que la justice ferait la sienne : bien mal jusque-là quand on connaît les textes de l’activiste et les sorties des savants de bonne foi.

 
Voilà la cour suprême obligée de libérer l’activiste vu que la cour d’appel a requalifié les faits mais le mal est fait… Le pouvoir va devoir affronter la foule fanatisée et ses meneurs… Les oulémas banaveu pourront-ils justifier la future décision de la cour suprême ? Ils le devront car Dieu suffit comme témoin…

 
En attendant, depuis que le monde arabisant sait que la cour suprême devra se prononcer ce mardi 15 novembre, l’avocat Ould Moine est lynché médiatiquement sur internet. Une campagne est menée dans les mosquées de Nouakchott pour appeler à une fatwa contre lui or ce n’est pas possible car son texte est inattaquable et accablant pour les accusateurs de Ould Mkheitir.

 
On lui reproche surtout d’oser défendre ce jeune car pour ces gens-là tout le monde n’a pas droit à un avocat même ceux qui suffissent une injustice de cette sorte.

 
On peut ne pas aimer maître Moïne car le personnage n’est pas faux ni éteint. Avocat, écrivain, homme de lettres et d’esprit, il est tout feu tout flamme et cela dérange les hypocrites et les ennemis de l’aplomb.

 
Il ne gagne rien à défendre Mkheitir sinon à être un avocat marabout de bonne foi en action, ce qui est de plus en plus rare sous nos cieux où l’esprit de corps contre les castés, celui-là même dont Mkheitir accusait maladroitement les zouayas, s'efforce à terroriser quiconque se bat pour la justice quand il a le talent de démasquer les imposteurs en matière de justice islamique…
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires