Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le prochain chef de file de l’opposition sera-t-il un hartani ?


Tribunes
Jeudi 25 Août 2011 - 06:28

Quelqu’un a fait remarquer que seuls les haratines sont partants pour le dialogue alors que le reste de la C.O.D joue le mouch échaudé qui craint le dialogue froid. Pourquoi seuls prêts à accepter le dialogue sans condition, Messoud, le Hartani de souche, et Bodiel le noble hartani car sa famille a ses haratines comme il l’a noblement rappelé dans un article de souche disant qu’il y a hartani et hartani ?


Autres articles
Le prochain chef de file de l’opposition sera-t-il un hartani  ?
Pour le noble hartani, on comprend qu’il préfère être l’ami du dialogue avec Aziz plutôt que celui de sa police des crimes économiques qui lui fit débourser 100 millions pour en réchapper ! Quant à Messoud, le hartani de souche, aller vers les militaires est un exercice qu’il goûte depuis qu’il a couru vers le colonel Sidioca ! Refaire à la COD ce qu’il fit à l’époque à l’opposition historique peut lui permettre d’éviter une retraite anticipée qui l’enverra ferrailler avec les jeunes loups qui veulent du changement de régime chez les opposants fossilisés !
 
Sans parler que s’il y va avec Bodiel et que le reste de la C.O.D décide le boycott, il est très probable que Bodiel boive la tasse sauf si le système préfère un Tayiste à un opposant même frelaté !
 
Certains connaissant décidément bien mal le général civilisé se demandent si ce dernier ruse avec cette histoire de dialogue ? Pauvres enfants ! Que croyez-vous ? Qu’Aziz va engraisser une opposition moribonde pour qu'elle retrouve des forces et vienne lui casser les tympans ? Vous êtes vraiment très fatigués si vous croyez cela ! Allez donc vous reposer, Aziz ne fera pas de quartier !
 
Un bon opposant pour lui et un opposant K.O ! Qui peut lui en vouloir de faire saliver les assoiffés et leur tirer la langue comme un tapis rouge pour ensuite en écraser le bout avant de relâcher ce ressort qui fait frétiller l’opposition depuis si longtemps ! Paf ! Voilà la langue sèche de retour dans le palais averti sans rien à se mettre sous la dent ! Telle est la recette d’Aziz le cuistot 5 étoiles !
 
En vérité, vu que c’est désormais clair, vu que tout le monde est nu, pourquoi ne pas annuler définitivement les élections législatives car c’est désormais certain que personne n’en veut, ni l’opposition ni la majorité car même la majorité devra aller convaincre sans un sou, ce qui n’est pas du tout intéressant selon la formule de ces esprits experts en amortissements en tout genre : parachute doré permettant de tomber de l’avion de Taya en déroute à conseiller d’Aziz, sans parler du tchiayisme soit le retournement de tchiaya, de kawasse, de tout pour rester là où tout se combine !
 
Annuler les élections, c’est laisser AOD chef de file de l’opposition, c’est laisser Messoud président de l’assemblée avec le bilan que l’on sait ! C’est laisser tous les autres assis tranquilles alors que faire des élections risquerait d’envoyer tout le monde au diable ! Avoir un H premier ministre, Taya le fit à l’époque pour froisser la cour car il était fâché ! Avoir un H noble à la tête des anciens tayistes c’est aussi une technique de ces gens-là comme les américains firent élire le métis Obama sans une goutte de sang afro-américain ! Tout cela, c’est le progrès à petit feu que nous aimons tant ! Mais de là à donner à un H le siège, la cagnotte, le rang de chef de file de l’opposition, là faut peut-être pas pousser…
 
On reste persuadé qu’à part quelques grincheux, annuler les élections ferait plaisir à toute l’assemblée ! Alors,  assez de temps perdu, ne changeons rien et continuons avec les mêmes charrettes !
 
Sinon, nous leur conseillons d’opter pour une nouvelle forme de lutte démocratique, pacifique, plus adaptée à la réalité de notre culture qui n’aime pas trop la compagnie des gueux, au lieu d’aller marcher en criant dans la rue à base de pancartes comme font les toubabs ce qui n’est jamais très digne ni de nos anciens, ni de nos élégants, il faudrait faire des manifs en convoi chacun dans sa voiture climatisée pour les chefs, cela va de soi, et ventilée pour les autres.
 
Ainsi les policiers anti-émeute ne pourront rien contre vous ! Non seulement vous pourrez détaler plus vite chacun en fonction de ses ressources mais en plus vous pourrez klaxonner à loisir ce qui est plus digne que crier dans les rues !
 
La présidence vous attend ! Aziz est un homme de dialogue ! Même les vendeurs de poulets sont allés manifester sous ses fenêtres, pourquoi pas vous ?
 
Allons messieurs ! Du panache ! Dîtes comme Messoud « Aziz ne m’a jamais menti », le tout est de rajouter avec modération : billahi !
 
Pour le reste, la relève politique est assurée. Après les boulangeries à gogo, après les pharmacies, après les ONG cartables, les journaleux jetables, les partis fantômes, voilà la vieille jeunesse à laquelle on n’apprend pas la grimace ! Pas un jour, sans que deux pelés et un tondu ne communiquent la naissance inespérée d’un parti de la jeunesse ! De la coordination à la coalition en passant par la collation…
 
Ensuite, dès le lendemain, on apprend qu’Aziz a reçu les chefs et voilà la génération spontanée qui délivre un communiqué assurant que la partie qui a vu le chef de l’état ne représente qu’elle-même ! Et voilà que c’est parti pour des conciliabules de cette jeunesse morveuse sortie de la narine des anciens qui a compris que rien ne sert d’aller vers les gueux pour les convaincre, l’essentiel est d’avoir un récépissé sorte de laisser-pisser car le pouvoir sait qu’après les anciens, les jeunes n’iront pas arpenter les routes.
 
La jeunesse veut tout et tout de suite ! Pourquoi passer par mille chemins :  monsieur le président des pauvres, votre excellence, le grand, le brave, le généreux, le reconnaissant, le visionnaire, le juste, l’économe, le penseur, le savant, le polytechnicien, le citoyen du monde et des mondes, le bien costumé, le bien cravaté, donnez-nous juste quelque chose, un petit poste à l’ombre, au frais, on ne vous dérangera pas ! on vous débarrassera des anciens qui ont trop de bouches à nourrir machallah, trop de monde à climatiser.
 
Monsieur le président, les jeunes coûtent moins cher ! mais c’est vrai qu’ils sont plus nombreux ! machallah !  Ewa que faire ? Couper internet et tous disparaîtront !
 
La paix est à ce prix ! Mettre dans votre bureau, un interrupteur et comme dans les « visiteurs » où l’autre faisait «  jour nuit», vous pourrez faire disparaître les opposants, les composants, les lettres intempestives qui vous disent «  monsieur le président, attention ! on vous trompe ! on vous ment !  monsieur le président vous faites fausse route, attention ! », plus rien pendant 3 jours !
 
Ensuite, vous rallumez trois jours… Ce régime amincissant est excellent pour les langues gonflées à bloc mais sans assise dans le monde réel. Vous feriez là preuve d’attention particulière à la santé publique quoique finalement le net et la liberté d’expression sont vos meilleurs alliés car d’une part cela permet à tout ou presque de remonter ce qui permet de court-circuiter toute mafia visant à vous désinformer ou à protéger les leurs et de l’autre cela permet aux gens de parler, ce qui est un excellent exutoire surtout que 1000 ou 4000 lecteurs d’un article éparpillés chacun chez soi derrière son clavier c’est toujours mieux que de voir des groupes se déplacer pour entendre quelqu’un ce qui est toujours plus instable car on réalise alors la force du nombre ; c’est dangereux…
 
Vaut mieux tout rendre virtuel : le guerrier et la guerre !

Ahmed.O.S.A


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter