Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le premier faux pas d’Ahmedou, le fils comme il faut de Mohamed Ould Abdel Aziz…


A.O.S.A
Mercredi 26 Août 2015 - 15:58


Une formule devenue immortelle raconte que Mitterrand avait deux avocats, Badinter pour les affaires présentables et Dumas pour les autres affaires. En ce qui concerne l’image de la famille régnante, le hasard semble en avoir décidé tout autant. Après l’un des fils dont les malheureuses activités firent de l’ombre à l’image familiale, voici que le fils lumière du clan au pouvoir commence ses activités publiques de sorte à compenser l’effet ombre déjà largement étalé dans la presse.
 

 
A ce jour, nulle part on n’a entendu parler de ce garçon, Ahmedou en l’occurrence, sinon dans une présumée affaire électrique où son nom fut plusieurs fois cité par la presse locale et sous-régionale sans la moindre preuve. On s’étonne d’ailleurs que si un site comme Afrik.com a dû avaler sa langue du jour au lendemain jusqu’à présenter publiquement leurs excuses au fils lumière, une certaine presse mauritanienne continue d’accabler le discret héritier. Pourquoi n’avoir pas réussi, à coup de pressions ou de corruption, à la faire taire ? Peut-être parce que les excuses d’un site comme afrik.com compensent toute la salive de la presse mauritanienne qui a elle-même si mauvaise presse.

 
Moi-même, j’ai été contacté par quelqu’un qui, de façon assez convaincante, se faisait passer pour le Ahmedou afin que j’efface le premier article à propos de la fondation Iman, puis au fil de la discussion, ce mystérieux anonyme, courtois qui ne ressemblait en rien à un fils de président tout puissant, a admis qu’il fallait mieux faire comme le père présumé et ne pas toucher à la liberté de presse surtout qu’il ne s’agit là nullement de diffamation.

 
Toujours est-il qu’aujourd’hui, j’apprends par Ahmed Ould Cheikh, que la première dame vient de lancer sa fondation dirigée par ce fils de notre ami le roi.

 

 
En deux clics je découvre qu’il y a une dizaine de jours, j’étais alors volontairement hors réseau, le Ahmedou, président de la fondation Arrahma a offert deux ambulances à deux centres hospitaliers et pour 2.500.000 d’ouguyas de médicaments rapporte al-akhbar.

 

 
Contrairement à ce que dit AOC, plusieurs sites francophones sinon tous ont repris cette « information » mais à ce jour seul AOC y mêle la première dame qui serait la main qui encaisse pendant que le fils serait l’innocente figure qui anime. La redoutable première dame est-elle mêlée à cela ou est-ce encore un mirage calamiteux qui laisse imaginer partout la première dame comme Aziz semble être derrière tout ce qui se vend ou s’achète à Nouakchott ?

 
Comment savoir ? C’est déjà là une partie du premier faux pas d’Ahmedou jusque-là préservé des casseroles des uns et des autres.  Mauvaise entrée en matière dans la vie publique mauritanienne que d’apparaître du jour au lendemain président d'une fondation créé apparemment en catimini comme quelque chose de louche. Comment quelqu’un qui a vu tourner à Londres de l’intérieur l’efficace boutique de Ribal Al-Assad, l’Iman Fondation, dont Ahmedou semble encore le vice-président pour l’Afrique, comment a-t-il pu entrer « dans les affaires » par la plus mauvaise porte qui soit à savoir une fondation qui fait dans l’humanitaire ?

 
Ne pouvait-il pas choisir une activité moins chargée pour se faire les dents ou au moins communiquer clairement à ce sujet jusqu’à la lancer officiellement de sorte à éviter qu’on lui associe la tutelle maternelle présumée qui permet à un AOC de rappeler l’affaire Khatou ? Comment se lancer dans des dons alors que personne ne sait quels sont les revenus de ce garçon ? Est-il un homme d’affaires ? Quelles affaires ? D’où sortent les deux ambulances neuves ? Les a-t-il achetées avec son argent de poche ?

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires