Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le photographe d’Aziz a flashé sur les minijupes chinoises…


Tribunes
Dimanche 25 Septembre 2011 - 02:18

Il n’est pas le seul ! Aziz n’a pas pu y échapper, ces petites chinoises en petites tenues étant là pour lui. La première dame a dû faire une remarque cinglante du genre « tfou bic souégates » et le premier magistrat du pays a dû répondre « hag ba ! » ; voilà sans doute pourquoi il a dû mettre ses lunettes de soleil afin de regarder ailleurs sans froisser cette délicatesse chinoise...


Le photographe d’Aziz a flashé sur les minijupes chinoises…
En tout cas, il s’est passé quelque chose de pas très musulman pour ne pas dire pas catholique selon la formule consacrée. Ces deux photos prouvent bien qu’il y a eu erreur de casting ! A qui étaient destinées ces petites chinoises en petites tenues ? Ne devaient-elles pas plutôt être des hôtesses dans les hôtels vu leurs nuisettes ?
 
Comment le protocole mauritanien censé organiser l’arrivée du chef de l’Etat et de la première dame de la république islamique de Mauritanie a-t-il pu laisser faire cela ? Il eût suffi d’un mot au protocole chinois pour envoyer ces deux charmantes créatures se rhabiller ou rejoindre leur destination d’origine. Au lieu de ça, tout le monde est resté planté là à attendre Aziz, madame et leur suite pendant qu’en tête de gondole les attendaient les deux diablesses…
 
Les chinois sont très informés. Ils ont sans doute malheureusement cru que les mauritaniens viveurs, qu’ils ont reçus, étaient à l’image de leur chef c’est-à-dire tout sauf des wahhabites ou peut-être qu’ils savent que certains arabes sont suffisamment esthètes pour ne pas se formaliser face à un accueil si laïc… Toujours est-il que les deux diablesses ont disparu comme le prouve cette autre photo où les jupes sont devenues comme il faut et où même le foulard était présent comme il sied à une rencontre sino-arabe même si les arabes ne sont pas tous musulmans…
 
Enfin, comment le photographe d’Aziz a-t-il pu prendre des photos officielles si personnelles ?
 
Peu importe. Tout cela est dit pour plaisanter. Notons tout simplement la blague du jour qui veut qu’Aziz et son homme d’affaires sidi ould Tah seraient allés en chine juste pour ouvrir un compte et déposer un premier lot de leurs biens de sorte à échapper le cas échéant à un gel des avoirs comme les occidentaux aiment si bien le pratiquer. Pauvre Aziz, voilà donc ses petites économies de militaire et son maigre salaire de président des pauvres à l’abri de l’injustice des hommes.
 
Pour le reste, notre malheureux président, tout Aziz qu’il est, a dû se sentir bien rééquilibré de n’avoir pas été accueilli par le chef de l’empire chinois mais par le vice-ministre des affaires étrangères… Ewa ! Les chinois ne sont pas hypocrites et ils ont un sens du protocole sans pitié pour les petits ; déjà que pour eux les occidentaux sont une race qui n’est pas leur égale que pensent-ils des petits magrébins et des petits africains, ils en pensent moins que  n’en pensent les perses des arabes… voilà pourquoi notre grand seigneur ne fut reçu par l’empereur chinois qu’en fin de semaine à la queue leu leu avec les autres chefs d’état de sa pointure…
 
Tout ça peut-être, chacun l’a noté, parce que l’amiral Al Jun Jiango, qui est plus armé qu’Aziz, a signé chez nous avec le chef d’état major adjoint ! Orgueil et vanité quand tu nous tiens…
 
A.O.S.A


A.O.S.A


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter