Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le ‘nombrilisme’ des orientaux de daech, serait-il une 'chance' pour le Maghreb?


Société
Jeudi 23 Juillet 2015 - 13:30

Daech, dirigé depuis sa création, il y a deux ans, par un ‘‘corps central des Irakiens et des Syriens, héritiers du Saddam Hussein’’, ne s’intéresse en premier chef, qu’au Moyen-Orient. ‘‘Heureusement’’, le Maghreb et l’Afrique ne sont pour ‘‘-l’État islamique- qu’un théâtre d’opérations secondaire’’.


Ainsi a affirmé, Béchir Ben Yahmed, fondateur en 1960 à Tunis, de la revue pan-africaine, Jeune Afrique, dans une tribune, qu’il a signé aujourd’hui jeudi 23 juillet, sur le portail web de son magazine.
 
Selon Ben Yahmed, les orientaux qui sont aux commandes de daech, nourrissent un même nombrilisme oriental vis-à-vis du Maghreb et vont du fait de ce complexe, concentrer leur force destructrice, sur le Moyen-Orient et : ‘‘contre les chiites d’Iran et d’Irak, contre l’Amérique, l’Arabie saoudite et les pays du Golfe.’’
 
Néanmoins, nuance l’ancien ministre tunisien, daech ne manquera pas de vouloir déstabiliser, en 2015 et 2016, le Maghreb (Maroc, Algérie et Mauritanie, alors qu’il est déjà en place en  Tunisie et en Libye), l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.
 
'DAECH 100 FOIS PLUS DANGEREUX'

Selon Béchir Ben Yahmed, la force destructive de daech n’est plus à prendre à la légère. Ce groupe, observe le journaliste tunisien, a réussi à se développer à cause de trois facteurs déterminant :
 
1- Sa jeunesse : daech est un groupe terroriste de jeunes :

‘‘Ses dirigeants ont la quarantaine, et ses troupes sont composées de trentenaires et de plus jeunes encore.’’
 
2- Internet : il est le groupe terroriste le mieux connecté au monde et qui utilise le plus, internet, les réseaux sociaux et le numérique. Les NTIC deviennent même pour lui :

‘‘Une arme pour faire la guerre cybernétique à ses ennemis.’’
 
3- Sa fascination : Daech est un groupe qui exerce sur une large fraction des jeunes désœuvrés  du monde entier, une fascination sans égale. Il suffit de voir comment :

‘‘Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux ont rejoint ses rangs, se sont convertis à son idéologie et exercent en son sein de hautes fonctions.’’

DAECH, UNE MALADIE DE LA JEUNESSE MONDIALE

Pour Bechir Ben Yahmed, daech est en passe de devenir un problème mondial qui dépasse les seules frontières du Moyen-Orient. Ainsi, observe-t-il, ce groupe terroriste n’est plus seulement :
‘‘Une secte islamiste ou une maladie de l’islam ; il est en passe de devenir une maladie de la jeunesse mondiale.’’
 
C’est la raison pour laquelle, souligne Ben Yahmed que les plus grandes centrales d’espionnages occidentales, se mettent ‘‘fébrilement’’ à s’en occuper et à, assure-t-il, glisser parmi les jeunes qui le rejoignent, ‘‘quelques agents informateurs’’.

Lemag.ma
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter