Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le m’as-tu vu du sommet arabe de Doha


Lu sur le web
Jeudi 28 Mars 2013 - 17:02

« Dans son discours d’ouverture du 24ème sommet de la Ligue Arabe, le Président Aziz chante ses propres louanges. Manquerait-il à ce point de courtisans? Doit-il partout se vanter de sa gestion pourtant décriée du pays?


Le m’as-tu vu du sommet arabe de Doha
 Au moment où le PAM tire la sonnette d’alarme sur la situation critique de 800 000 Mauritaniens, et ce malgré les 45 milliards d’ouguiya engloutis dans le programme EMEL 2012, son autosatisfaction tombe à point nommé. Parmi les congratulations que le Président des pauvres s’adresse à lui-même, on trouve à boire et à manger:
- La lutte contre le terrorisme: en dehors de la maladresse de langage consistant à se vanter d’avoir « mis en garde, de manière prématurée contre les dangers du terrorisme », on comprend mal comment dans les faits on peut, sans fermer les frontières face à un afflux de réfugiés (intention louable), prendre les mesures nécessaires pour empêcher l’infiltration des terroristes, étant donné que le camouflage au sein des populations est justement leur spécialité. Première couleuvre donc.
- Mais apparemment enhardi par les applaudissements qu’il s’adresse alors dans son for intérieur, notre Chef d’État va plus loin: il met en avant la liberté de la presse (régulièrement bafouée en dehors de l’îlot Internet dont il se moque puisque la grande majorité de la population n’y a pas accès et qu’il dispose de tous les moyens possibles pour tuer dans l’oeuf toute velléité d’émancipation).
- Pour couronner le tout, il s’aventure enfin sur le terrain économique: rien d’étonnant étant donné sa compétence en matière de création de richesses (pour lui-même). Et il ne recule devant rien puisque c’est au sujet de l’encouragement à l’investissement que cette fois les fleurs qu’il s’envoie à lui-même s’épanouissent: très récemment encore en effet le sondage d’entreprises « Doing Business » faisait état d’une dégradation du climat des affaires en Mauritanie. Le « nouveau code des investissements », fer de lance de la lutte contre la corruption et la gabegie, est également cité avec enthousiasme, alors que toutes les grandes entreprises nationales comme la SNIM le contournent, lui et son frère jumeau le code des marchés publics dont elles sont dispensées par la volonté du prince. Dernier sujet mais non des moindres, la zone franche de Nouadhibou, qui ne sert à rien depuis les malversations diverses et variées qui ont plongé la ville entière dans une crise sans précédent (13 000 chômeurs). Nouadhibou, ville sinistrée, la Mauritanie, pays abusé. »

Source:[Lecalame]urlblank:Lecalame.info
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires