Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le leader de l’IRA transféré d’Aleg à Nouakchott pour subir des examens médicaux


Société
Samedi 14 Novembre 2015 - 15:33

Eu égard à son fragile état de santé, le président de l'Initiative de résurgence abolitionniste (IRA) en Mauritanie, Biram Ould Dah Ould Abeid, a finalement été, transféré de la prison d'Aleg, située à 260 kilomètres au Sud-Est de Nouakchott, à la maison d’arrêt de la capitale Nouakchott .


De g à d : le Président et Vice-Président de l'IRA, respectivement Biram Ould Dah Ould Abeid et Brahim Ould Bilal Ould Ramdhane
De g à d : le Président et Vice-Président de l'IRA, respectivement Biram Ould Dah Ould Abeid et Brahim Ould Bilal Ould Ramdhane
La nouvelle a été rapportée par Efe auprès d’une sécuritaire présente dans la capitale mauritanienne.  Biram est rentré à Nouakchott  la nuit dernière (vendredi soir) à la prison civile de Nouakchott, et devrait bénéficier des médicaux nécessaires.

Les mêmes sources disent ne pas savoir si Biram retournera, une fois les examens médicaux fait, à Aleg ou s’il sera conduit dans l’une prisons de la capitale.

Biram et son vice-président  Brahim Ould Bilal avaient été arrêtés en novembre 2014, alors qu’ils participaient à une marche de sensibilisation sur l’esclavage agricole, en référence aux nombreux cas de Mauritaniens noirs appelés «harratins", surexploités  et mal rémunérés dans leur mise en valeur des terres agricoles.

Les deux militants ont été condamnés à deux ans de prison pour appartenance à une organisation non reconnue et pour participation à une marche non autorisée.

17 organisations des droits humains, dont Amnesty International (AI) ont demandé  cette semaine, aux autorités mauritaniennes de libérer immédiatement  les deux leaders et de leur octroyer les soins médicaux nécessaires.

Biram souffrirait d'une hernie discale ainsi que de l'hypertension. Il ressent également des douleurs abdominaux  et des maux à la jambequi avaient conduit à son admission à l'hôpital d’Aleg le 25 Août dernier.  

Les autorités n’avaient pas accordé d’intérêt à l’ordre d’évacuation fait sur Biram par le  médecin de l'hôpital d’Aleg, afin de bénéficier d’examens complémentaires.

Biram est titulaire du prix de l'ONU pour les droits de l'homme pour sa "lutte non-violente contre l'esclavage". Il est venu en deuxième position aux élections présidentielles de en 2014 en Mauritanie, avec 8,6% de suffrages universels.

Traduit de l'espagnol
lavanguardia.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter