Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le gouvernement malien se réjouit de la mort d'Abou Zeid


Actualité
Dimanche 24 Mars 2013 - 21:15

Le ministre malien des Affaires étrangères s'est déclaré "heureux" de la mort de l'un des principaux chefs d'Aqmi, confirmée par Paris.


Le gouvernement malien se réjouit de la mort d'Abou Zeid
Autres articles
Le ministre malien des Affaires étrangères, Tiéman Coulibaly, s'est déclaré dimanche "heureux" de la mort d'Abdelhamid Abou Zeid, l'un des principaux chefs d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), durant les combats dans le nord du Mali, un décès confirmé samedi par Paris. "Je suis heureux de sa mort", a lancé Tiéman Coulibaly lors d'une conférence de presse à Bamako avec le ministre allemand de la Coopération, Dirk Niebel, qui achevait une visite de deux jours au Mali.


"Je souhaite que tous les chefs d'Aqmi et tous les chefs terroristes soient détruits", a poursuivi le ministre malien, disant attendre "avec impatience la confirmation de la mort de Moukhtar Belmokhtar", un autre chef islamiste algérien. "Bien entendu, nous sommes des républicains et nous croyons à la liberté et aux droits de l'homme", a-t-il toutefois ajouté. "Si dans un combat ils peuvent être arrêtés, ce serait intéressant de les traduire devant les tribunaux pour que le monde puisse savoir quels sont les ressorts (...) de telles associations criminelles".
Confirmation par Paris de la mort d'Abou Zeid

La France a confirmé samedi la mort de l'Algérien Abou Zeid, l'un des hauts responsables d'Aqmi. Selon Paris, il a trouvé la mort fin février "lors des combats menés par l'armée française dans l'Adrar des Ifoghas", massif montagneux de l'extrême nord-est du Mali, voisin de l'Algérie, où les soldats français bénéficient de l'appui des troupes tchadiennes. Le Tchad avait annoncé fin février sa mort, l'attribuant aux troupes tchadiennes.

Outre Abou Zeid, le président tchadien Idriss Déby Itno avait également affirmé que ses troupes avaient tué un autre chef islamiste, Moukhtar Belmokhtar, dit "Le Borgne", mais la mort de ce dissident d'Aqmi n'a toujours pas été confirmée.
Un successeur à Abou Zeid

L'Algérien Djamel Okacha, 34 ans, a été désigné comme successeur d'Abdelhamid Abou Zeid, l'un des principaux chefs d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) dont Paris vient de confirmer la mort au Mali, a rapporté dimanche la chaîne de télévision algérienne Ennahar TV.

Source:[lepoint]urlblank:lepoint.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires