Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le congrès tue le mot négro-mauritanien qui devient afro-mauritanien comme les Flam deviennent les FCP...


A.O.S.A
Mercredi 3 Septembre 2014 - 11:35


Le congrès tue le mot négro-mauritanien qui devient afro-mauritanien comme les Flam deviennent les FCP...
Tout feu, tout flamme, après la nuit, le jour : décidément le congrès extraordinaire des Flam fut l’événement de cette rentrée. Les symboles historiques passèrent aux flammes nouvelles. Ainsi, c’est confirmé, les FLAM se muent en parti politique en changeant de nom pour devenir les Forces Progressistes du Changement, ce qui fit bondir quelques flamistes qui ne tardèrent pas à déclarer la guerre à leur président Thiam Samba qui selon eux, vient ainsi de quitter les FLAM et trahir la cause, nous apprend Kassataya ; voilà aussi que les conclusions du congrès rendues publiques aujourd’hui enterrent le mot négro-mauritanien qui n’est pas prononcé une seule fois au bénéfice de la nouveauté : afro-mauritanien.
 
Ainsi dans leur chapelet de remarques, les FLAM 2.0 : « -Attirent l’attention du pouvoir et de l’opinion nationale sur les risques que fait courir à notre unité nationale la poursuite par l’Etat de la politique d’exclusion des communautés afro-mauritaniennes et haratines de notre pays; »
http://www.cridem.org/C_Info.php?article=660240
 
Si l’on peut comprendre la décision de laisser au passé le mot FLAM chargé d’histoires et invinciblement diabolisé aux yeux des maures comme d’ailleurs tous les partis politiques mauritaniens qui comptent sont l’émanation, l’aile ou la cuisse, d’autres partis disloqués, dissous ou interdits, on aimerait que les FPC nous expliquent pourquoi le mot négro-mauritanien est passé  à la trappe avec l’eau du bain du congrès ? 
 
Les hratines auraient dû faire pareil depuis longtemps pour passer à d'autres mots que hartani et hratines qui datent de l’époque de l’esclavage où la liberté nouvelle en hassanya «  har-tari » donna dit-on hartani même si cette explication ne fait pas l’unanimité. Pourquoi continuer pour l’éternité à s’appeler descendants d’esclaves comme si cette lignée n’avait jamais eu d’ancêtres libres depuis la nuit des temps avant les accidents de l’histoire qui firent que des terroristes de l’époque au bénéfice d’une guerre ou d’une chasse à l’homme s’emparèrent de gens libres pour en faire des esclaves de père en fils jusqu’à finir pour l’éternité des hratines ? Cette sémantique aurait due aussi être repensée pour se débarrasser des mots des esclavagistes car leurs descendants ne subissent pas le poids d’aucun mot rappelant qu’ils sont descendants d’esclavagistes. Mais c’est là une autre histoire.
 
Quant au congrès des Flam, il fut vraiment l’événement de la rentrée. Il faut souligner le courage Tawassoulien de Jemil Ould Mansour qui non seulement est allé au congrès mais a aussi assumé cette visite malgré des attaques massives dans son camp sur internet par des militants et des maures, tout simplement, trouvant cette visite déplacée. L’APP n’a pas eu droit, à ce que l’on sache, à pareil accueil sur le net peut-être parce que son président Messoud Ould Boulkhier est un hartani donc cela n’engage en rien l’honneur des maures dans cette affaire ; un peu comme il est permis aux disquettes de marcher habillées à l’occidentale sans que cela ne dérange les frères maures qui bondissent, on l’a déjà vu, quand une mauresque se permet un clip sans voile.
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires