Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le commandant d’Africom appelle à une solution politique au nord-Mali


Actualité
Lundi 1 Octobre 2012 - 08:36

Le général Carter Ham, commandant des forces armées américaines en Afrique (AFRICOM) considère que la solution à la crise au nord Mali, contrôlé par des islamistes depuis plusieurs mois « ne peut être que politique ».


Le général Carter Ham, commandant d'Africom
Le général Carter Ham, commandant d'Africom
Ham, qui s’exprimait ce dimanche au cours d’une conférence de presse organisée à l’ambassade des USA à Alger, a indiqué que la situation au nord Mali « ne peut être traitée que diplomatiquement ou politiquement » et qu’il y a « une composante militaire qui ne peut être qu’une partie d’un tout », ajoutant qu’elle « jouera un rôle limité dans le conflit ».

Le général américain précisera tout de même « qu’en raison de la présence de groupes terroristes dans la région, une aide militaire peut être requise. Il dira par la suite que « la seule alternative qui ne pourrait pas exister, c'est la présence militaire américaine dans le nord du Mali ».

Répondant à une question relative à la position de Washington sur une éventuelle intervention de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), le général Ham a répondu : « on ne sait pas encore, il n'y a pas de détails concrets concernant cette question ». Avant d’ajouter : « S'il y a une autorisation d'une intervention militaire, les Etats-Unis étudieraient la question, actuellement le sujet n'est pas vraiment clair ». Pour lui, « l’un des aspects clés dans la résolution de la crise malienne, c'est de faire la distinction entre les groupes armés dans cette région et définir ceux qui sont terroristes et ceux qui ne le sont pas ».

Il a révélé à la presse que Washington « essaie de comprendre le rôle du MUJAO (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest), du MNLA (rebelles touareg indépendantistes) et d'Ansar Dine.

Selon lui, « il y a d'autres défis dans le nord du Mali qu'il faudrait résoudre, à commencer par la mise en place d'un gouvernement légitime à Bamako ». Il a également évoqué « la nécessité de faire face aux préoccupations des populations du nord du Mali ».

A une question sur l’attentat de Benghazi, qui a coûté la vie à l’ambassadeur des USA à Tripoli, ainsi qu’à trois de ses collaborateurs, le général Carter Ham a considéré qu’il est de la responsabilité des pays hôtes de protéger les missions diplomatiques. Il a exprimé, à cette occasion, ses vives remerciements au gouvernement algérien, « pour la sécurité qu’il a assurée pour l’ambassade américaine à Alger.

Le général Carter Ham avait visité la capitale mauritanienne Nouakchott, jeudi dernier, et a eu des entretiens avec le président Ould Abdel Aziz sur la situation qui prévaut au nord Mali sans que des informations sur ce qui a constitué une divergence de points de vue entre les deux parties ne soit porté à la connaissance du public.

Lu sur Saharamedias.net
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires