Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le commandant « Carlos » Ilich s’exprime sur le vendredi 13 des Parisiens


Tribunes
Lundi 23 Novembre 2015 - 09:00

Dirigeant révolutionnaire il est cité par Gilles Keppel en tant qu’analyste. C’est à ce titre qu’il a conseillé plusieurs gouvernements, dont celui de la Libye, autrefois. Il répond à nos questions :


e terroriste Ilich Ramirez Sanchez, plus connu sous le nom de Carlos,
e terroriste Ilich Ramirez Sanchez, plus connu sous le nom de Carlos,
— Pourquoi ces attentats chez nous ?
 
C’est la réponse parfaitement prévisible à la politique extérieure française : en 2003, la France était apparue au monde arabe comme son rempart contre l’impérialisme, en refusant d’entrer en guerre contre l’Irak. Avec l’intrusion militaire en Libye, en Syrie et au Mali, la France a trahi le monde arabe. C’est cela qu’elle commence à payer.
 
— Peut-on trouver juste l’assassinat de civils en masse et au hasard ?
 
Certainement pas. IIl ne s’agit pas de tueries au hasard, mais d’actes organisés et commandités par Israël. Le Bataclan est la salle de spectacles des Israéliens à Paris, c’est là qu’ils font un gala annuel pour le bien être des soldats de Tsahal, c’est là qu’ils pouvaient monter une opération.
 
— Mais les terroristes se réclament de l’islam…
 
Oui mais ce sont la France, la Turquie, et d’autres moins voyants qui arment et financent des bandes de tueurs ! C’est le modèle Merah qui a été mis en œuvre à nouveau. Pour un musulman, il est injustifiable d’abattre des enfants ou des religieux, y compris des rabbins. Jamais un musulman ne ferait une chose pareille, c’est absolument interdit. Merah était manipulé par le Mossad, on le sait parce qu’il avait fait un voyage en Israël et n’avait jamais été inquiété pour sa radicalisation. Ce n’est d’ailleurs probablement pas la même personne qui avait tué les trois militaires quelques jours plus tôt.
 
— Daech, c’est le wahabisme, et l’Arabie saoudite est alliée d’Israël, comment le faire comprendre aux Français ?
 
Daech, ça n’existe pas. C’est le porte-parole de l’Etat islamique qui a annoncé sur Al jazzera il y a plus d’un an, que la France serait prise pour cible, plus que les USA et Israël, pour avoir trahi la confiance des Arabes. De nombreuses actions de l’Etat islamique ont échoué, mais elles vont continuer, ils ont des combattants expérimentés. Malheureusement ils sont souvent infiltrés par les wahabites.
 
— Mais vous ne combattez pas l’usage de la terreur…
 

La terreur est une arme psychologique. Je répète ce que j’ai écrit dans l’Islam révolutionnaire, mon livre de 2003 : « La lutte armée est non seulement licite mais elle devient une obligation religieuse et par conséquent un devoir moral quand il n’existe aucune autre solution non violente.

Le martyre est le sacrifice de sa propre vie pour une cause juste et il n’y a pas de cause juste qui ne soit celle de Dieu. Le terrorisme est parfaitement licite dès lors qu’il s’agit de terroriser l’ennemi. Croyez6moi, ceux qui s’égosillent comme des porcs qu’on égorge sont les premiers à utiliser le terrorisme quand le besoin s’en fait sentir. »
 
— Quel sens peut avoir la destruction de Palmyre ?
 
Ce sont les Américains qui veulent la destruction de toute autre culture que la leur. Dès la prise de Bagdad, ils ont pillé le Musée des Antiquités, et le lendemain, les objets volés étaient sur les marchés de Tel Aviv. La destruction du bouddha en Afghanistan, et de toutes sortes de lieux saints, ça ne relève en rien de l’islam, mais d’agents occidentaux infiltrés.
 
— Comment la France peut-elle se défendre efficacement ?
 
Le gouvernement français, encerclé par des sionistes, a les mains liées.
 
— Et le peuple français, que peut-il faire ?
 
Pour que le peuple reprenne le contrôle de la politique étrangère, il faudra revoir la constitution, rétablir le suffrage à la proportionnelle, instaurer la démocratie participative, et non pas seulement représentative. Cela remettra les éléments allogènes de retrouver leur place dans les marges de la société.
 
— Une consigne, pour les élections qui se préparent ?
 
Il faut voter pour des personnes, et non pas pour des partis. Votez pour ceux dont vous connaissez l’honnêteté et le courage par leurs prises de position personnelles, même si vous n’êtes pas d’accord sur leurs appartenances. Oubliez dans quel parti ils sont classés. Et il faut absolument aller voter.
 
— Un conseil, pour le prochain gouvernement ?
 
Sans attendre, il faut faire une alliance stratégique avec la Chine et avec la Russie.
 
— Vous êtes emprisonné en France depuis 21 ans, quel espoir pour vous de reprendre des responsabilités ?
 
Parmi mes visiteurs, il en est qui sont mandatés par les services secrets de différents pays pour me recruter. Mais je n’ai jamais été au service d’aucun service de renseignement, et je ne vais pas commencer. Je ne trahirai pas mes camarades, ce qui serait le prix à payer pour une libération.
 
— Mais une mesure de clémence, ce n’est pas impossible à envisager ?
 
Ce sont les USA qui ne le permettent pas. C’est sur ordre des Américains que Charles Pasqua m’a fait enlever au Soudan, et ils ont toujours considéré que je représentais un exemple, c’est en cela que je suis toujours dangereux pour eux.
 
— Quel était le secret de vos succès, en tant que dirigeant révolutionnaire ?
 
Nous étions une petite organisation, mille membres au maximum, dans les années 1980, aux moyens limités, mais extrêmement efficace, et dont aucun n’a été sacrifié, nous n’avons eu que des blessés. Il y avait des Arabes, des Européens, des Latino-américains ; des musulmans, des chrétiens, et des athées. Nous savions planifier, et exécuter des opérations de commando. J’ai une expérience que d’autres analystes n’ont pas…
 
— Le gouvernement vénézuélien, bolivarien et révolutionnaire, vous soutient-il ?
 
Le gouvernement vénézuélien est infiltré par les trotskystes français, les lambertistes, et ceux-ci sont étroitement liés à la CIA. Voilà pourquoi il ne me soutient absolument pas.
 
— Une conclusion ?
 
Je le répète : le mensonge et le terrorisme d’Etat entretiennent entre eux des relations consubstantielles. La guerre n’est que le prolongement d’une offensive psychologique préalable, le montage de l’opération Charlie Hebdo en est un exemple récent.

Aucune domination n’est possible sans un asservissement des esprits, un muselage des langues, une censure morale et intellectuelle explicite ou implicite. Le terrorisme vrai, celui qui tait son nom et se couvre des dépouilles du bien et de la justice, est toujours annoncé et précédé par le terrorisme intellectuel. Les vrais terroristes ne sont pas ceux que l’on croit, le véritable danger vient d’ailleurs.
 
ILICH RAMIREZ SANCHEZ
lavoixdelalibye.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter