Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le collier du dircab…


B'il a dit
Vendredi 2 Août 2013 - 01:00


Le collier du dircab…
B’il a dit et redit des tas de choses. B’il dira et redira des tas d’autres choses. Isselkou Ould Izid Bih n’en a cure. Lui, il lorgne du côté de la primature. L’évanescent de premier ministre, qui occupe le poste ne tient pas vraiment la demeure. C’est peut-être la déduction, qu’il s’est fait à la suite de ses rencontres quotidiennes avec le président, dont il dirige le cabinet. Sans doute, il entend, chaque jour, le président sortir vannes et avanies à l’adresse, ou maladresse du PM.

Ould Izid Bih prendrait ses sorties pour argent comptant. Comptant pour lui. Et des misères et une décente aux enfers inéluctables pour Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf. C’est pourquoi, Ould Izid Bih s’essaie à jouer dans toutes les cours. Toutes les arènes. Et s’emploie à se donner un rôle déterminant dans les nouvelles alliances, qui débarquent chez Aziz. Il a connu plusieurs ratages dans ses intermédiations politiques. Un peu de parti-pris. Un peu de zèle. Et, les aspirants à la majorité reculent à mille lieues. On essaie, au niveau de la présidence, de confier une partie de son boulot à des conseillers moins prétentieux, moins ambitieux et moins belliqueux.

Plusieurs négociations avec des jeunes, des redoutables – n’exagérons rien- opposants dans l’hier récent à Ould Abdel Aziz se font désormais par le truchement de quelque conseiller plus discret. C’est pourquoi, Ould Izid Bih se reconvertit dorénavant dans la politique locale. Et concocte une liste, une motion de soutien pour Mohamed Ould Abdel Aziz et son action. Déjà, une liste de plus deux cents personnes est mise en ligne depuis quelques jours sur des sites d’information inféodés au directeur de cabinet du président. En tête de liste, le frangin d’Isselkou Ould Izid Bih. Peut-être bien que le ministre du développement rural n’est pas au courant des petits soucis de l’homme auprès duquel il a pleuré son sort. Le fameux et légendaire '’Samba’’ ! Celui-là ! S’il avait un chaînon, il l’aurait enfilé dans un collier et l’aurait pendu dans son cou.’’
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

B'il a dit





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires