Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le cheikh Al-Arifi appelle au djihad en Syrie, puis part en vacances à Londres où il se fait tabasser


Lu sur le web
Mardi 25 Juin 2013 - 16:06

Le Cheikh Mohamed al-Arifi, prédicateur wahabite saoudien a appelé les jeunes musulmans à se diriger vers la Syrie pour faire le jihad. Et juste après son appel, il s’envole pour la capitale britannique, pour …passer ses vacances.


Le cheikh Al-Arifi appelle au djihad en Syrie, puis part en vacances à Londres où il se fait tabasser
Aussitôt, la blogosphère, Twitter et Facebook, se sont emballés pour critiquer cette façon peu amène du genre, faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais, qui a irrité les internautes.
 
Même des journaux saoudiens n’ont pas été tendre vis à vis du cheikh salafiste. C’est ainsi que le célèbre quotidien saoudien Okaz a affublé Al-Arifi du titre de « cheikh des moudjahidines à Piccadilly », en référence à une grande avenue de Londres.
 
« Le cheikh des moudjahidines a déclaré le Djihad. Les cris des fidèles se sont élevés, répondant positivement à son appel. A la grande surprise de tous, le cheikh réserve en première classe (en avion) pour passer l’été à Londres […] Du point de vue militaire, le cheikh possède cinq millions d’adeptes qui le suivent quotidiennement sur Twitter. […] Le commandant des jeunes se trouve dans la capitale du brouillard, allongé sur le lit de l’un des plus luxueux hôtels de Londres, pendant que des centaines de jeunes, partis en Orient, meurent chaque jour, suite à son appel retentissant » ajoute Okaz.
 
Un autre quotidien saoudien Dammam, jouant sur le chapitre  de l’ironie écrit : « L’homme n’a jamais dit qu’il vivait dans l’austérité […] Laissez-le tranquille et allez au djihad auquel il vous a appelé et cessez de le pourchasser, pauvre Arifi ! »
 
Les critiques ont concerné aussi d’autres prédicateurs qui ont appelé les jeunes au jihad en Syrie, sauf que ce jihad ne concerne nullement leurs enfants. Un prédicateur, interrogé par la presse à propos de ses quatre enfants qui ne sont partis faire le jihad, a affirmé toute honte bue qu’ils sont à Ryad (capitale saoudienne) entrain de faire le plus grand des jihad.
 
Quant au cheikh Al-Arifi, il se défend en affirmant s’être rendu à Londres pour coordonner avec la chaine internationale Iqraa les programmes sur les événements en Syrie…
 
Durant ses vacances dans la capitale britannique, cheikh Al-Arifi a été pris à partie par deux hommes alors qu’il sortait d’un restaurant situé sur Oxford Street, l’avenue commerçante la plus longue au monde. Les deux personnes ont tabassé de coups le cheikh wahabite qui s’est retrouvé à l’hôpital.
 
Pour rappel, le Cheikh wahabite saoudien, Mohamed el-Arifi, est devenu célèbre depuis qu’il émis une fatwa  intitulée ” ouverture de la porte du djihad par le mariage en Syrie”.

Ce décret religieux tend à rendre légal d’un point de vue religieux, les rapports sexuels avec des filles syriennes, pour les mercenaires islamistes présents sur le sol syrien, non mariés ou loin de leurs épouses, qui pourront grâce à cette fatwa contracter mariage, pour une durée ne dépassant pas quelques heures, avec celles qui ne sont pas mariées ou celles qui ont été répudiées ou divorcées.

Source : algerie1.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires