Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le Soudan menace de riposter militairement contre Israël


International
Jeudi 25 Octobre 2012 - 13:10

Israël mène-t-il une guerre au Soudan? C’est en tout cas ce croit Khartoum après l’attaque aérienne dans la nuit du 24 au 25 octobre de l'usine de fabrication d'armes de Yarmouk située au sud de la capitale soudanaise, qui a ensuite pris feu. Deux Soudanais seraient mort lors de l’attaque.


Le ministère de l'information soudanais a présenté des "preuves" de l'implication d'Israël dans l'explosion d'une usine militaire à Khartoum. | AFP/ASHRAF SHAZLY
Le ministère de l'information soudanais a présenté des "preuves" de l'implication d'Israël dans l'explosion d'une usine militaire à Khartoum. | AFP/ASHRAF SHAZLY
«Une épaisse fumée a noirci le ciel au-dessus du complexe, et les pompiers ont eu besoin de plus de deux heures pour éteindre le feu», précise le Guardian.

Cette accusation a été relayée par le ministre soudanais de l’Information Ahmed Bilal Osman qui rapporte que les bombes ont été lâchées par quatre avions Aircraft. Selon le ministre, les responsables de ce bombardement sont dotés d’un équipement technologique sophistiqué.

«Nous pensons qu’Israël est derrière cette attaque», a affirmé le ministre soudanais de l’Information.

En 2009 déjà, les autorités saoudiennes avaient accusées Israël d’être à l’origine d'une attaque mortelle d’un convoi à l’est du Soudan.

Pour le ministre soudanais, il ne fait aucun doute qu’Israël cherche à nouveau, avec la récente attaque du complexe industriel, à nuire au développement militaire du Soudan et entrave la souveraineté soudanaise.

Sauf que les autorités soudanaises ne vont pas en rester là.

«Le Soudan se réserve le droit de riposter», a déclaré le ministre.

D’autant plus que Khartoum dit posséder des preuves d'une responsabilité israélienne. Le ministre a rappelé qu’une analyse des débris de roquettes avait été faîte aux abords de la fabrique d’arme et qu’elle incrimine l'Etat hébreu. «Le Soudan peut porter l'affaire devant le Conseil de sécurité de l'ONU», a ajouté Ahmed Bilal Osman.

Du côté israélien, on refuse de commenter. Ce qui, comme le rappelle The Guardian, est assez habituel. «Israël a déjà mené des opérations contre des États hostiles, mais reconnaît rarement de telles actions», explique le quotidien britannique.

Un haut responsable du ministère israélien de la Défense Amos Gilad a toutefois qualifié le 25 octobre le Soudan d'«Etat terroriste dangereux», sans revendiquer le bombardement. Les deux pays n’ont pas de relations diplomatiques. Israël accuse notamment le Soudan de jouer un rôle dans le trafic d'armes qui profite aux combattants de la bande de Gaza.

L'une des raisons qui explique le soutien stratégique d'Israël au Soudan du Sud depuis sa création le 9 juillet 2011.

Lu sur slateafrique.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire