Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le SNES et le SIPES dénoncent des mesures prises contre les professeurs grévistes


Actu Mauritanie
Jeudi 24 Mai 2012 - 15:02


Autres articles
Le SNES et le SIPES dénoncent des mesures prises contre les professeurs grévistes
Déclaration : Les syndicats des professeurs de l’Enseignement secondaire, SNES et SIPES, viennent de sortir d’une série de grèves et de manifestations. Ces activités ont été conduites en pleine conformité avec la Constitution et les lois en vigueur dans le pays.
 
Elles ont pour objectif d’attirer l'attention des autorités et de l'opinion publique sur les conditions difficiles des Professeurs, censés représenter les classes moyennes de la société, son avant-garde et sa rampe de lancement sur la voie du développement.

Non seulement le Gouvernement n’a pas accepté de négocier, par le biais de ses départements de la Fonction publique et de l’Education, avec les syndicats en vue de déboucher sur une solution de la crise, mais le Ministère d’Etat à l’Education est en train de soumettre les professeurs à une flopée de sanctions, dont notamment:

- Le refus aux professeurs grévistes au lycée d’Akjoujt de reprendre leurs classes et leurs élèves. Ces professeurs s’étant retrouvés mis, par ordre verbal, à la disposition de la Direction régionale de l’Education. Une mesure qui, en plus de la transgression de la loi, prive les élèves des meilleurs professeurs en les faisant garder par des contractuels;

- l’exclusion des professeurs grévistes de la liste des coordinateurs de discipline;
- la révocation d’une dizaine de surveillants généraux pour avoir refusé d’enseigner pendant les grèves, tout en continuant à jouer pleinement leur rôle de membres de l’administration;

- l’éviction des grévistes de la liste des professeurs chargés de la correction des examens nationaux, sacrifiant l'étape la plus cruciale de la vie des élèves et soumettant ces examens au tripotage et au jeu de hasard.
- l’élimination de professeurs candidats pour le poste de surveillant général en raison de leur participation à la grève;
- Les retenues sur les salaires et indemnités des professeurs grévistes.

Les deux syndicats condamnent énergiquement ces mesures et invitent le Ministère à les annuler et à ouvrir des négociations sérieuses pour donner satisfaction aux revendications des Professeurs, seul gage de stabilité du secteur de l’Enseignement Secondaire.
Ils appellent les Professeurs où qu’ils se trouvent à se tenir prêts à toutes les actions auxquelles peuvent appeler les deux syndicats si ces injustices ne sont pas rectifiées et les revendications satisfaites, et leurs demandent de se dresser contre le sort réservé aux collègues du lycée d'Akjoujt.

Aussi, les deux syndicats lancent un appel à tous les acteurs, politiques en particulier, majorité et opposition, pour soutenir le combat des professeurs contre la marginalisation et la privation
ANI


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires