Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le Président mauritanien rencontre les islamiques modérés


Actualité
Samedi 5 Janvier 2013 - 18:33

Le Président mauritanien tend une main amicale à l'Islam modéré alors qu'il se prépare à la guerre contre l'extrémisme.


AFP/Al-Jazeera/HO] Le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est favorable à l'Islam modéré, mais rejette l'extrémisme.
AFP/Al-Jazeera/HO] Le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est favorable à l'Islam modéré, mais rejette l'extrémisme.
Le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a rencontré les leaders de Jamaat Dawa wa Attabligh ("Société pour l'appel et la propagation de la foi") dimanche dernier, le 30 décembre.

Cette rencontre était organisée dans le cadre du soutien apporté par Ould Abdel Aziz à ce qu'il décrit comme "l'Islam modéré", explique le journaliste mauritanien Moulaye Ould Baheide.

La cohérence des objectifs stratégiques mauritaniens dans le soutien à l'Islam modéré, qui appelle à la paix, à la sécurité, à la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme, est un facteur qui sert la politique du gouvernement, qui mène une guerre féroce conttre les groupes terroristes dans le nord du Mali, ajoute cet analyste.

Il indique que Jamaat Dawa wa Attabligh a commencé à attirer plus de jeunes Musulmans après avoir refusé de s'engager dans des confrontations avec des groupes politiques ou religieux.

Le mouvement a au contraire choisi de se concentrer sur ses efforts de dawa (prêche) sur les questions de la foi pour ses jeunes partisans, en leur demandant de renoncer à l'extrémisme et de se tenir éloignés du type de djihad qui existe dans la région.

"Les relations du groupe avec les autorités sont des relations participatives et constructives, et la rencontre entre le chef de l'Etat et les leaders de la dawa et les intellectuels religieux sert la stratégie mauritanienne de dialogue avec l'Islam modéré, tout en luttant dans le même temps contre l'extrémisme et le terrorisme", déclare Zain Al-Abidin Ould Mohamed, spécialiste des groupes islamiques.

"A ce stade particulier, il est important pour la Mauritanie, qui doit faire face à la plus importante concentration d'extrémistes salafistes sur sa frontière orientale, d'unifier son front intérieur pour envoyer le message clair que l'Etat n'est pas en lutte contre l'Islam, mais contre l'extrémisme et la criminalité", ajoute-t-il.

Pour sa part, le militant des droits de l'Homme et journaliste Abeid Ould Imijen explique que le régime mauritanien a passé en revue la situation et les activités de Jamaat Dawa wa Attabligh pour tenter de contrôler ses mouvements et d'empêcher ses jeunes membres de rejoindre les bastions des groupes terroristes dans le nord du Mali.

Un avis que partage le blogueur mauritanien Mohamed Abdou, qui ajoute qu'il doit également préparer la scène politique mauritanienne à la décision de participer à la guerre contre les groupes terroristes dans le nord du Mali.

Pour le journaliste Cheikh Noah, les crises internes au régime mauritanien poussent ce dernier à s'appuyer sur un groupe qui dispose d'une forte présence au sein de la société sunnite mauritanienne, et qui constitue une carte importante dont le régime peut bénéficier pour soulager les tensions dans la rue et resserrer les rangs pour lutter contre l'ennemi, à savoir les organisations terroristes et leurs groupes affiliés, qui ont commencé à mobiliser leurs forces le long de la frontière.

Pour sa part, le Dr Hassan Ould Ahrimo indique que la convergence entre le gouvernement mauritanien et les leaders du courant modéré est une posture politique qui n'est pas sans porter un message destiné à l'opinion publique, montrant que le Président mauritanien n'a aucun problème avec l'action islamique telle qu'elle est mise en avant par certains.

"Le problème du régime mauritanien est un problème politique avec une certaine faction politique", ajoute-t-il.

"Plus les relations sont tendues avec cette faction, plus le régime affiche sa volonté de contenir les autres groupes religieux. Cela implique le soutien financier apporté à la base de l'Islam modéré en Mauritanie", conclut-il.

Par Raby Ould Idoumou pour Magharebia

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires