Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le PDG de la RAM justifie le maintien des vols de sa compagnie vers les pays touchés par le virus Ebola


Lu sur le web
Vendredi 28 Novembre 2014 - 13:35


Le PDG de la RAM justifie le maintien des vols de sa compagnie vers les pays touchés par le virus Ebola
La demande du Maroc de reporter la Coupe d'Afrique des nations de football 2015 et sa décision de maintenir les vols de la compagnie Royal Air Maroc (RAM) à destination des pays touchés par le virus Ebola ''sont deux questions différentes et non contradictoires'', a déclaré le directeur général de la RAM, Driss Benhima, cité par l'agence MAP.

''La volonté de vouloir mettre fin à l'isolement des pays touché de façon définitive et celle de suivre des joueurs en train de se produire sont deux choses différentes. Deux niveaux éloignés'', a expliqué M. Benhima, rappelant que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ''avait déconseillé des rassemblements de personnes non nécessaires''.

Le Patron de la RAM a exprimé ses regrets par rapport à la position basée sur ''l'intérêt le commercial'', adoptée par la Confédération africaine de Football (CAF) qui pense d'abord ''à éviter des pertes liées au marketing et aux droits de transmission télévisuelle (qui auraient pu être) provoquées par le renvoi ou le report de la compétition'', ajoutant que ''s'il n'y avait pas ces considérations, tout le monde allait être d'accord pour dire qu'il est anormal de prendre de minimum de risques pour suivre des matches''.

En revanche, ''les risques calculés et pris de façon professionnelle pour sauver des pays frères sont une chose totalement différente'', a encore dit M. Benhima, qualifiant la décision de maintenir les vols aériens en provenance et à destination des pays touchés par le virus Ebola, "de travail solidaire avec ses pays''.

Il a précisé que le Maroc avait pris des ''précautions importantes à cet égard à travers des contrôles médicaux individuels des voyageurs qui restent au Maroc pendant trois semaines, effectués par des autorités sanitaires’’. 

''Cette opération est coûteuse et compliquée et se fait de manière professionnelle en collaboration avec les autorités compétentes, la gendarmerie royale et les ministères de la Santé et de l'Intérieur'', a-t-il dit avant de conclure : ''nous sommes très conscients de ces risques imposés par un devoir de solidarité du Maroc avec ces pays (Guinée, Sierra Leone et Libéria), ce qui est une initiative qu'il ne faut comparer avec les risques que nous allions prendre gratuitement à travers l'organisation des matches de football''.

La CAF, rappelle-t-on, avait refusé la demande du Maroc de renvoyer la CAN 2015 avant de la confier à la Guinée Equatoriale.

Source: PANA
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires