Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le Gouverneur roule les membres du Comité de Politique Monétaire dans la farine


Economie
Samedi 18 Mai 2013 - 17:00

C’est avec déception mais sans surprise que l’on constate en lisant le communiqué du Comité de Politique Monétaire du 15 mai que le Gouverneur de la BCM s’entête dans son attitude de désinformation et de tromperie des Membres du Comité.


Autres articles
Le Gouverneur roule les membres du Comité de Politique Monétaire dans la farine
En effet, dans le communiqué en question, on ne trouve aucune mention du fait que la GBM a ouvert ses guichets le 9 mai et a participé normalement à la compensation mais que, depuis le 12 mai, soit après son retour en Mauritanie, le Gouverneur a repris son entreprise de destruction en ordonnant son exclusion abusive de la compensation.

Dans le communiqué du Comité de Politique Monétaire, on ne trouve bien entendu aucun engagement de la BCM de se « conformer désormais aux lois et règlements régissant l’activité bancaire et de s’assurer à l’avenir que les droits des déposants seront pleinement respectés. »

On ne trouve non plus aucune trace des recommandations exprimées par le FMI dans sa déclaration de fin de mission dans laquelle le Fond souligne : « … l’importance de continuer à appliquer de manière uniforme et neutre la réglementation en vigueur à tous les opérateurs ».

Par son comportement, le Gouverneur apporte, s’il en était besoin, la preuve qu’il est personnellement à l’origine de tous les dysfonctionnements de la BCM.

Car, en définitive, le Gouverneur de Banque Centrale peut-il s’expliquer : le respect des lois et des règlements est-ce :
· Bloquer le financement d’un Hôpital Humanitaire ?
· Séquestrer les comptes des banques ?
· Refuser de payer des chèques tirés sur des comptes créditeurs ?
· Annuler des séances du Marché des Changes ?
· Passer abusivement des écritures tout en refusant d’en communiquer le détail ?
· Bloquer les transferts réguliers ?
· Multiplier les inspections vexatoires ?
· Refuser illégalement l’accès aux séances de la compensation (laquelle faut-il le suligner,est régie par un accord de place et non une instruction de la BCM) à une banque qui se conforme aux ultimatums du Comité de Politique Monétaire ?
Où sont les signes de l’intérêt de la BCM pour la protection des déposants dans ce qui précède ?
Tout ce que l’on peut y voir ce sont les efforts du Gouverneur pour tenter d’humilier la GBM et son personnel.

Il est désormais clair pour tous que Sid’Ahmed Ould Raïs veut nuire à la GBM. Malheureusement, il ne parvient qu’à déshonorer l’Institution dont il a hélas la charge et dont il se montre jour après jour indigne.
Jamais avant lui la Banque Centrale n’était tombée aussi bas dans la dégradation morale.

Source: [Mauriweb]urlblank:Mauriweb.net
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires