Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Le Dragon de sa Majesté mouille à Nouakchott


Actu Mauritanie
Samedi 18 Avril 2015 - 08:56

« Les cotes mauritaniennes sont absolument sécurisées ! Vous pouvez dormir tranquillement Madame.» C’est par cette phrase rassurante que le Captain R.J. Cox, commandant du HMS DRAGON, achève l’entretien qu’il a accordé, ce jeudi 16 avril 2015, à quelques membres de la presse mauritanienne à bord de son navire de guerre. Une visite de presse qui est organisée par le bureau du Royaume Uni accrédité au sein de la Délégation de l’Union Européenne de Nouakchott.


Le Dragon de sa Majesté mouille à Nouakchott
Le navire de la Royal Navy, HMS Dragon (Her Majesty Ship) aux couleurs du Dragon Rouge des Pays de Galles et battant pavillon britannique, est au port de l’Amitié de Nouakchott depuis quelques jours et ce pour la première fois.

Ce Destroyer Type 45 défense anti Air, achève une odyssée pacifique de l’Atlantique (South Atlantic Patrol Task), de sécurité pour les intérêts du Royaume Uni, mais aussi d’amitié et de renforcement des capacités de ses alliés au sein de l’Union Européenne et de l’OTAN.

La Marine mauritanienne bénéficie d’un programme de formation militaire de la Royal Navy, en Grande-Bretagne et sur place pour ses officiers, grâce à cette coopération bilatérale et sous régionale – autour des problématiques communes des trafics marins illégaux (drogue, piraterie, terrorisme…)

Lors de son séjour en Mauritanie, le HMS Dragon forme, à son bord, 4 officiers sur les techniques de guerre sol-sol, sol-air et sol-marine, grâce à des exercices pratiques, entre Nouakchott et Nouadhibou,  sur le matériel sophistiqué du Dragon : Anti-Air Missile Systems (PAAMS) – Radar et sonar multi fonction SAMPSON – Sea Viper (système missile anti-air et sous-marin d’une portée de 400 Km)  - Multiples autres armements lourds et légers (4.5’’Mark8 Mod1 – système automatique 30mm) - et 1 Lynx HMA Mark (hélicoptère de guerre et de sauvetage le plus rapide au monde).

Le HMS Dragon utilise un système intégré de propulsion électrique qui lui permet de générer 47 MegaWatts d’énergie de Haut Voltage (soit le tiers des besoins d’une ville comme Nouakchott). Son équipage composé de plus de 200 membres, presque tous britanniques, bénéficie de meilleures conditions que sur les précédents navires de la Royal Navy (plus de 40% d’espace supplémentaire) : 110 cabines pour 220 lits – 22 lits single – 1 service hospitalier – 6 cabines de réunions – des espaces récréatifs avec 8 écrans TV et un fitness center).

En plus de sa mission militaire, le HMS Dragon est aussi équipé pour participer aux actions humanitaires : par exemple, le navire peut accueillir plus de 500 personnes en cas d’évacuation de civils hors de zones de guerre ou de catastrophes naturelles.

L’actuelle mission de patrouille (Atlanctic Patrol Task – South) de ce prestigieux ambassadeur de sa Majesté, a débuté le 27 octobre 2014, lorsque le HMS Dragon a quitté son port d’attache de Portsmouth (au sud de l’Angleterre).

 L’odyssée de l’amitié a commencé par un pèlerinage sur des sites emblématiques pour la marine britannique – tels que la Vallée du Paradis en Chili ou les Iles Malouines ou celle des Lions de Mer – là où sont tombés des centaines de marins de sa Majesté dans différentes batailles.

Puis après une partie du jeu du « chat et la souris » à Cape Town, avec la South African Submarine, le HMS Dragon a rejoint la coalition sous-régionale de l’AFRICOM pour une série d’exercices sécuritaires dans le Golf de Guinée.

La dernière escale du navire de guerre HMS Dragon, avant celle de Nouakchott, a été au Sénégal où le navire est resté plus de 10 jours. Et selon une dépêche de l’intercompresse.com, l’ambassadeur du Royaume Uni à Dakar, Jonh Marshall a déclaré à cette occasion, le 3 avril 2015, à Dakar, que « les militaires britanniques jouent un rôle extrêmement important dans la résolution des crises qui minent aujourd’hui la sous-région ouest-africaine et qui sont liées à l’épidémie à virus Ebola, ainsi qu’à la présence terroriste au Mali et au Nigeria. »


Maimouna A. SALECK
 
 

Le Dragon de sa Majesté mouille à Nouakchott


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires