Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Lagouira: La tension monte entre le Maroc et la Mauritanie selon Jeune Afrique


Lu sur le web
Mercredi 6 Janvier 2016 - 19:00


Lagouira: La tension monte entre le Maroc et la Mauritanie selon Jeune Afrique
Nouakchott aurait-il décidé de retourner les lance-roquettes offerts par Rabat  contre le royaume? Selon le quotidien Jeune Afrique, la Mauritanie a récemment décidé de renforcer sa présence dans la localité marocaine de Lagouira située au Sahara, commettant même l'imprudence de vouloir y hisser son drapeau. Toujours selon le magazine panafricain, "l’armée mauritanienne qui occupait la bourgade auparavant, n’a jamais cessé d’y exercer un contrôle de facto, campement militaire à l’appui, sous l’œil indifférent des Marocains". 
 
Pourtant à la mi-décembre dernier, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz avait officiellement reçu une délégation marocaine de haut niveau composée du directeur des services de renseignements extérieurs, Yassine Mansouri, du Général de division de la zone Sud, Bouchaïb Arroub et conduite par le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar. Dans les déclarations officielles, les deux voisins s'étaient engagés en faveur d'une coopération sécuritaire entre les deux pays.

Mais selon Jeune Afrique, la rencontre cacherait d'autres objectifs. Officieusement, poursuit le magazine, la délégation avait été dépêchée sur place afin de trouver "des voies et moyens de réchauffer des relations passablement refroidies depuis trois ans". Confidentiellement, argumente JA,  la rencontre a aussi été l'occasion de discuter "du cas sensible de Lagouira", ville frontalière de Nouadhibou où un campement de l'armée mauritanienne est toujours établi même si les autorités marocaines en contrôle les eaux territoriales. 

Petit rappel historique. La ville jadis dénommée "La Agüera" était une possession espagnole à partir de 1920 lorsque l'Espagne a décidé d'y implanter une base aérienne après la convention de Madrid qui délimita les possessions françaises entre Port-Etienne (actuelle Nouadhibou) et ce village de pêcheurs situé sur la côte Atlantique. 4 années plus tard, la ville sera ensuite incorporée à la colonie espagnole de Rio de Oro (actuel Oued Dahab). En 1979, lorsque la Mauritanie se retire du conflit au Sahara, la région est rétrocédée au Maroc qui n'y possède ni habitants ni activités économiques. Afin de désengorger la ville de Nouadhibou, le Maroc entreprend de faire évacuer la ville en 1989 laissant l'armée mauritanienne y camper. Mais un an plus tard, le Maroc entreprend des travaux de réaménagement de la ville, sans succès.

Aujourd'hui l'inquiétude de voir le Polisario s'engouffrer dans cette brèche est plus grande d'où peut-être l'activation de la diplomatie marocaine. 


Source: Yabladi
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires