Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La révolte des chiites n’a pas bonne presse


Tribunes
Dimanche 23 Octobre 2011 - 23:58

Les médias arabes, notamment les télévisions satellitaires, volubiles lors des événements du Caire et de Tunis, se montrent très discrets sur la mobilisation à Manama.


La révolte des chiites n’a pas bonne presse
Si vous êtes chiite, vous n’avez pas le droit de vous plaindre de la tyrannie et de l’injustice, ni de la pauvreté, de la misère ou encore de la hausse des prix. Ce droit est réservé aux autres, c’est-à-dire aux sunnites. Si vous êtes chiite, ne vous plaignez pas de la corruption que pratiquent les milieux mafieux autour des familles régnantes sunnites dans la région. Si vous êtes chiite, taisez-vous. Endurez vos souffrances en silence et contentez-vous d’espérer que Dieu vous récompensera dans l’au-delà, ce même Dieu au nom duquel les ­héritiers [familles régnantes et leur entourage] accaparent des richesses ici-bas. J’aurais voulu aborder sous un autre angle ce qui se passe à Bahreïn, mais les réactions arabes – officielles, médiatiques et populaires – ne laissent pas d’autre choix. Déjà lors du soulèvement des Irakiens, après la guerre de libération du Koweït en 1991, les Arabes se sont abstenus de condamner les massacres frappant la majorité chiite de la population. Saddam Hussein avait alors l’assentiment régional et le feu vert ­international pour tuer. Pire, on pouvait entendre des voix qui réclamaient qu’on sévisse plus durement contre “les agents de l’Iran”, “les traîtres au service de la Perse” et “les hérétiques”, pour ne citer que quelques expressions utilisées alors.

Cette vision qui réduit le soulèvement à Bahreïn à un mouvement d’opposition de nature confessionnelle prévaut également dans le traitement médiatique de la révolte héroïque du peuple bahreïni. Là où les télévisions arabes avaient largement couvert les événements de Tunis et du Caire, elles sont d’un mutisme presque criminel pour ce qui est de Manama. Cela arrange la famille régnante [sunnite] de Bahreïn et ses protecteurs dans le Golfe, voire aux Etats-Unis.

Malgré les “naturalisations politiques” [naturalisation de sunnites venus de Syrie, de Jordanie et du Pakistan notamment, qui constituent une grosse part de l’armée et des forces de l’ordre], les chiites sont encore très majoritaires à Bahreïn. C’est la moindre des choses qu’ils puissent établir des relations avec qui ils veulent, fût-ce avec l’Iran ou même avec le diable si cela leur chante. Pourquoi la minorité sunnite leur imposerait-elle ses choix ? Face à la monarchie mafieuse des Al-Khalifa, ce n’est pas seulement la quasi-totalité de la population chiite qui se révolte, mais également une bonne part des sunnites. 

Les autres régimes du Golfe soutiennent cette politique, et en premier lieu la famille corrompue des Saoud. Ses princes commencent eux aussi à craindre pour leur trône depuis que des révoltes ont éclaté partout autour de leur royaume : la révolte aboutie de l’Egypte (à l’ouest), celle en cours au Yémen (au sud), les prémices d’une autre en Jordanie (au nord) et celle de Bahreïn (à l’est), dont les conséquences ne seront pas moindres [sur la région du Golfe] que celles du soulèvement tunisien [sur l’ensemble du monde arabe].

Avant que ne se lève le vent de la révolte, les revendications de l’opposition étaient très limitées. Aujourd’hui, la population n’acceptera pas moins que ce qui a été obtenu ailleurs, à savoir la chute du régime, un gouvernement élu par le peuple et des droits citoyens pour tous. Le droit des peuples à se révolter contre les tyrans ne peut dépendre de considérations confessionnelles. Il doit reposer sur le droit sacré de l’être humain à vivre librement et dignement dans un Etat régi par la loi, et non par une bande de corrompus.

Zaynab Rachid
Aafaq

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter