Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La rencontre du président de l’IRA Monsieur Biram ould dah ould Abeid, lors de sa conférence tenue durant son séjour à Washington, nous a permis de mieux le connaitre.


Tribunes
Samedi 5 Novembre 2011 - 15:20


La rencontre du président de l’IRA Monsieur Biram ould dah ould Abeid, lors de sa conférence tenue durant son séjour à Washington, nous a permis de mieux le connaitre.
Contrairement au cyclone d’allégations médiatisées qui ont toujours tendance à nuire à sa personne en l’incriminant d’incitateur a la violence et à la guerre civile, j’ai découvert une personne qui porte un message plein de vérités. 

La force de ce message porte aux réflexions les plus profondes. Sa théorie dans le combat pour la conquête de la justice, les possibilités d’émancipation contre les inégalités ethniques et sociales et l’éradication du phénomène de l’esclavage, aide l’interlocuteur à ouvrir son esprit aux réalités sociales, politiques et économiques du pays. 

Les rideaux sont, alors, tombés avec sa démarche pour la déconstruction nécessaire du système des valeurs, sa façon de toucher directement aux sujets tabous.

Je juge nécessaire de rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard. Les inégalités et les disparités inconcevables et inadmissibles dont est victime la communauté hratine a la quelle j’appartiens, sont aussi flagrantes qu’on ne saurait plus garder silence. 

Nul n’ignore que l’accès aux promotions et aux fonctions de l’Etat, comme aussi aux richesses du pays, ne relève pas de critères limpides permettant à toutes les composantes d’avoir les mêmes chances, dont la finalité serait de faire respecter la dignité de chacun et d’organiser le bien commun au profit de tous.

Nous avons subi toute sorte d’injustice et de discrimination a grande échelle, et tolérer notre confinement aux besognes laborieuses et parmi les plus dégradantes car, Les promotions restent déterminées selon un système de propension marginaliste, népotiste et tribaliste fortement enraciné dans notre pays. Ce qui provoque l’enrichissement et l’ascension notoires d’une partie de la communauté, la paupérisation et la rétrogradation d’une autre, considérée comme basse classe.

C’est dans cet esprit que le président de l’ira oriente quelques rayons de sa lutte qu’il prône pacifique et inébranlable, la quelle, un jour fera croiser les chemins de tous ceux qui aspirent aux idéaux de la liberté, de justice et de démocratie ; une défense inflexible se constituera contre toutes les formes d’oppression liées a l’esclavage et a l’injustice sociale pour une action collective qui permettra d’obtenir, notamment grâce à un rapport de force plus favorable, la correction de ces injustices.

La Mauritanie a une superficie qui fait deux fois la France et l’on continue à parler d’expropriation de terrains, des sans abri et des kebbas. La Mauritanie est pleine de ressources naturelles alors que la pauvreté s’accentue de jour au jour. 

Enfin la Mauritanie a besoin de tous ses fils en dehors de toute autre considération d’ordre politique ou sociale, en dehors du principe de deux poids deux mesures qui ne servira pas notre pays car c’est juste un moyen d’exclusion et d’anéantissement de compétences nationales.

Ahmed Ould Jafar
Washington DC (USA)
Noor Info


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter