Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La preuve : Aziz a été élu avec un bulletin de vote apparemment non conforme à la loi…


A.O.S.A
Lundi 9 Décembre 2013 - 07:23


La preuve : Aziz a été élu avec un bulletin de vote apparemment non conforme à la loi…
En lisant le décret fixant les caractéristiques du fameux bulletin unique créé en 2006, j’ai été frappé par le fait que primo : il n’y soit fait nulle part mention de photos mais, deuzio, surtout il ne prévoit que 3 cases : l’une pour la dénomination (nom du candidat, parti), Signe ou logo (pas de photo) et enfin la case pour voter. En cela la CENI actuelle a parfaitement respecté la loi de 2006, ce qui ne fut apparemment pas le cas de l’élection d’Aziz comme le prouvent deux photos trouvées sur le net.
 
La première montre deux irrégularités dans le bulletin : d’abord on y trouve 4 cases et pas 3 mais en plus deux cases sont l’une pour le logo et l’autre pour la photo, ce qui n’est prévu nulle part par la loi qui régit les caractéristiques de ce bulletin qui ne prévoit qu’une case pour le signe ou le logo. Aziz a donc été élu avec un bulletin de vote certainement non conforme...

( Décret n2006- 090 du 18 août 2006 instituant le bulletin unique pour les élections présidentielles, parlementaires et municipales
Article 4 : le bulletin de vote unique comporte, au recto, en arabe, et en français, les indications suivantes :
La nature du scrutin (élections municipales, législatives, sénatoriales ou présidentielles ) et sa date sont précisées en haut et au milieu du bulletin. Sont aussi indiquées, de la droite vers la gauche, les données suivantes :
- La dénomination électorale donnée à la candidature
- Le signe ou symbole de la candidature
- La case de validation du vote par l’électeur
P88,89,90 du code électoral édition 2013 )

Le code électoral, comme quasiment tous les codes en Mauritanie, est rédigé par des médiocres  ; d’où des textes confus qui ne prévoient pas tout et laissent souvent la place à d’aléatoires problèmes d’interprétations si ce n’est carrément des vides ici et là. Là, à propos du bulletin unique, la loi ne s’exprime que sur le minimum à savoir ce que doit contenir le bulletin au recto et verso, son poids, les couleurs à prévoir, le nombre de cases mais il y manque quelque chose de fondamental dont Aziz et certainement Sidioca ont bien profité à savoir une règle fixant le droit en matière de position sur le bulletin.
 
Là rien n’est prévu. On a cru comprendre que cela se faisait en fonction de l’ordre d’arrivée à l’enregistrement des listes, mais ce n’est pas juste. Il faudrait tout simplement quand tous les candidats, partis ou individus sont enregistrés, faire une cérémonie comme tirer au sort les emplacements des uns et des autres car être en tête ou le dernier ou au milieu, ce n’est pas pareil du tout.


La preuve : Aziz a été élu avec un bulletin de vote apparemment non conforme à la loi…
Pour l’élection de 2009, gagnée au premier tour, Aziz a eu droit à un coup de pouce assez incroyable qui a dû faire son effet au niveau des populations illettrées : son logo et sa photo figurent en tête de liste mais en plus c’est le seul maure en tête suivi ensuite par 3 noirs et pas des plus célèbres ; le second étant Kane Hamidou Baba, puis Ibrahima Sarr, et enfin Messoud ( voir photo en bas à droite). Ce n’est qu’après en 5ème position qu’apparaît maître Daddah et d’autres maures blancs à ses côtés. Donc le citoyen lambda maure ou hartani, à savoir le plus grand nombre, qui a subi la campagne d’Aziz que l’on sait autant dire qu’il l’a vu partout, se retrouve face à un bulletin avec en tête le seul maure blanc, Aziz,  suivi comme une ombre de 3 noirs côte à côte moins facilement identifiables de la sorte comme Daddah suivi d'autres maures. Aucun candidat n’a eu meilleur traitement pour une lisibilité optimale. Impossible de rater Aziz.

Pour le reste, merci aux services de la communication de la CENI qui à ce jour ont publié tous les résultats sur le site ceni.mr mais disponibles seulement en arabe. En matière de sabotage, qui peut le plus peut le moins. On s’étonne d’ailleurs du calme qui règne après cette campagne de dénigrement de la CENI et des élections. Où sont passés les braillards ? On dirait que la main invisible qui aurait actionné dans un sens un certain interrupteur pour déclencher le sabotage présumé et les enragés vient de l’actionner dans le sens inverse… La thèse du CENIGATE aurait-elle fait son chemin ?
 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires