Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La nomination d’Ahmed Ould Ehil Daoud ministre rappelle le grade de général accordé au colonel Dieng


A.O.S.A
Mardi 26 Août 2014 - 23:35


La nomination d’Ahmed Ould Ehil Daoud ministre rappelle le grade de général accordé au colonel Dieng
Tous les jeunes amateurs de la Mauritanie nouvelle et du changement constructif se souviennent encore du jour où juste quelques mois après son élection, Aziz, à compter du 7 février 2010, faisait général le colonel Ndiaga Dieng qui ne faisait pas l’unanimité chez les négro-mauritaniens opposants à Taya ni chez ceux qui voyaient en Aziz et ses amis, la relève pour effacer la Tayie. Ce fut une sorte non pas de retour au passé mais d’aveu d’impuissance face aux forces en présence. Ensuite plus aucun mot à propos du redoutable général Dieng qui se la coula douce dans l’azizanie jusqu’à la retraite après même quelques heures sup.
 
C’est aujourd’hui la même surprise mais dans un autre rayon à savoir la lutte contre l’esclavage et ses séquelles avec la sulfureuse nomination comme Ministre des Affaires Islamiques et de l’Enseignement Originel du célèbre Ahmed Ould Ehil Daoud, limogé jeudi 12 juillet 2012 après le tollé suite à sa sortie hors la loi à propos de l’esclavage si on en croit les propos diplomatiques de Messoud Ould Boukheir comme les rapporte rimbladi :
 
« L‘Alliance Populaire Progressiste (APP), a accusé la Radio du Coran d‘incarner les phénomènes rétrogrades qui menacent la sécurité et la paix sociale dans certains de ses programmes. Dans un communiqué rendu public, ce matin, le parti du Président de l‘Assemblée Nationale, Massoud Ould Boulkheir, a indiqué que cet organe public (Radio Coranique) a récemment diffusé des émissions qui "maltraitent la question de l‘esclavage, et encouragent son existence".
 
Le communiqué a également fustigé l‘attitude de l‘Etat, en soulignant que "le gouvernement parraine ces programmes par son mutisme à l‘endroits de ces émissions".
 
 Des propos jugés offensifs pour les esclaves, tenus par l‘ex conseiller du ministre des affaires islamiques, Ahmed Ould Ehel Daoud sur les ondes de Radio Coranique de Mauritanie, ont provoqué une grande polémique.
 
Une intervention qui a fait un grand bruit au sein de l‘IRA et dans les rangs des députés de l‘opposition mauritanienne durant les dernières séances. D‘ailleurs plusieurs organisations et associations des droits humains ont émis leur indignation face aux propos de Ould Ehel Daoud sur l‘esclavage et les esclaves.
 
Les militants de l’APP ont organisé hier un sit-in devant le siège de la Radio pour exiger qu’elle se mette à combattre le fléau de l’esclavage et non pas de l’encourager à travers ses programmes. »
 
http://176.31.236.186/C_Info.php?article=632000
 
-----------------------------
 
 Raison pour laquelle comme le rapporte ces jours alakhbar ; « Le militant anti-esclavagiste, Biram Dah Abeid a estimé que la nomination d'Ahmed Ould Ehil Daoud au poste de ministre des Affaires Islamiques et de l'Enseignement Originel est "une déclaration de guerre contre les faibles citoyens de Mauritanie, les Harratine et les négro-mauritaniens". 
 
"Ould Ehil Daoud avait été déjà démis de ses fonctions de conseiller au même ministère pour avoir enseigné publiquement à la radio comment castrer et violer des esclaves. Ce genre de ministre ne peut avoir sa place qu'au sein d'un gouvernement raciste et esclavagiste", a déclaré Birame en conférence de presse ce lundi à Nouakchott. »
 
http://fr.alakhbar.info/9376-0-IRA-la-nomination-de-Ould-Ehil-Daoud-est-une-declaration-de-guerre.html
 
------------------------
 
 Pourquoi nommer ministre à l’enseignement originel et aux affaires islamiques un tel personnage au-delà de son passif et de l’empreinte qu’il va donner au ministère mais surtout en sachant le tollé que cette nomination va créer dans le rang des militants pour les droits de l’homme surtout ceux, comme l'IRA, qui accusent le pouvoir de favoriser les esclavagistes contre les noirs à base d’une « justice des beïdanes » ?
 
Cette nomination est un vrai mystère. Est-ce une déclaration de guerre comme dit Birame ? Déclaration de guerre à qui vu que pour l’instant seule l’IRA proteste ? En vérité, il s’agirait surtout d’une question de dosage car ce jeune représente forcément un certain nombre de personnes à apaiser ainsi alors que les négro-mauritaniens et les femmes ont été à l’honneur dans ce nouveau gouvernement.
 
Il n’y a là aucune déclaration de guerre à quiconque juste l’éternel jeu des dosages, ce qui, soit dit en passant, est un aveu d’impuissance face aux extrémistes ainsi représentés car les propos tenus par le nouveau ministre relèvent des tribunaux si la loi devait être appliquée selon les propres termes de l’APP qui parle d’encourager l'existence de l'esclavage en Mauritanie dont l'image d'état esclavagiste avait besoin de tout sauf de ce sinistre coup de pouce.
 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires