Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La minute où Barack Obama a failli mourir


International
Mercredi 24 Avril 2013 - 16:12

Le compte Twitter de l'agence AP a été piraté. Les faux messages publiés à son insu ont semé un vent de panique à Wall Street et dans tout le pays.


La minute où Barack Obama a failli mourir
Le scénario est digne d'un film hollywoodien, ou du pire cauchemar des services de sécurité américains. Il a en tout cas semé la panique dans les hautes sphères de l'économie, de la finance et de l'administration du pays. L'agence de presse Associated Press (AP) a annoncé mardi qu'elle avait subi une attaque informatique sur son compte officiel Twitter. AP a ainsi publié à son insu des messages frauduleux qui annonçaient que le président américain Barack Obama avait été blessé dans une série d'explosions à la Maison-Blanche.

"Le compte Twitter de @AP a été piraté. Le tweet sur un attentat à la Maison-Blanche est faux", affirme l'agence de presse dans un communiqué. Le piratage a été revendiqué sur Twitter par la Syrian Electronic Army ("Armée électronique syrienne", SEA), qui a déjà piraté plusieurs comptes de médias internationaux, dont l'Agence France-Presse (AFP) en février dernier. La publication du faux message sur le compte d'AP, qui compte 1,9 million d'abonnés, a brièvement semé un vent de panique, notamment dans les salles de marché aux États-Unis, où l'indice Dow Jones a perdu 130 points en l'espace de quelques minutes, avant de retrouver son niveau initial.

Le faux tweet annonçait : "Dernière minute : deux explosions à la Maison-Blanche, Barack Obama est blessé." L'agence américaine a immédiatement précisé que son compte @AP avait été piraté, avant de le suspendre jusqu'à nouvel ordre. "Le président (Obama) va bien. J'étais avec lui à l'instant", a pour sa part déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney.

Un précédent

En février dernier, le compte Twitter de photos de l'Agence France-Presse (AFP), @AFPphoto, avait été lui aussi piraté. La SEA, qui affirme soutenir le régime syrien de Bachar el-Assad avait publié plusieurs photos et documents sur le compte, avant que ce dernier ne soit suspendu. Ces militants avaient également revendiqué le piratage des comptes de Sky News Arabia and Al-Jazeera Mobile.

Samedi dernier, les comptes Twitter de deux programmes phares de la chaîne de télévision américaine CBS avaient également été la proie de pirates.

Source:[Lepoint]urlblank:Lepoint.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire