Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La mécanique de la rumeur : de Ould Brahim Khlil au Maroc indexé…


A.O.S.A
Jeudi 15 Novembre 2012 - 15:06

C’est cet incident présumé qui aurait abouti à l’affaire du Maroc indexé. Une certaine presse algérienne fit feu de l'occasion comme du larron en livrant le nom de l’émissaire marocain qui aurait été éconduit par l’ambassadeur de Mauritanie à Paris alors qu’il aurait voulu délivrer à Aziz un message de soutien de la part de M6.


La mécanique de la rumeur : de Ould Brahim Khlil au Maroc indexé…
Tout part de la « presse » arabophone mauritanienne qui n’aurait pas livré le nom. D’autres sites étrangers ont lâché le nom de l’émissaire présumé en complétant une source mauritanienne : le site aqlame de la nébuleuse al-akhbobar et autres vecteurs de n'importe quoi perfidement distillé et largement repris par les plumitifs de tous bords en mal de propagande ou juste de copie qui peuvent dire " selon la première agence de presse mauritanienne qui cite des sources diplomatiques...".
Tu parles ! C'est le Hi qui rajoute le Han !.

Ainsi de source assoiffée en puits secs qui prennent chacun la salive infectée de l'autre pour la pluie tombée du ciel, on passe de
demainonline à AfriK.com qui reprend le nom après bien d’autres qui donnent plus de détails sur l'homme, « L’émissaire refoulé serait Riad Ramzi, le chef-adjoint de la Mission à l’ambassade du Maroc à Paris. Et ce serait l’ambassadeur mauritanien lui-même qui aurait transmis une fin de non-recevoir à Riad Ramzi. Joint par Afrik.com, l’ambassade du Maroc à Paris n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. » et Afrik.com de rajouter sous la plume de Fouad Harik sans conditionnel « Il n’en demeure pas moins vrai que Riad Ramzi, en dépit du silence observé par l’ambassade, n’a pas eu l’occasion de rencontrer Mohamed Ould Abdelaziz afin de lui remettre la lettre de son souverain. »

Donc reprennent en écho tous les plumitifs, si Aziz via son ambassadeur n’était pas mesure de recevoir quiconque c’est qu’il y a
un problème avec le Maroc or dans des circonstances pareilles s’il y a un problème alors c’est que le Maroc est indexé par les autorités mauritaniennes à propos de l’affaire du « tir ami » donc il s’agirait d’un attentat qui impliquerait le royaume chérifien.

Pourtant, n’y a-t-il pas mille autres raisons qui puissent expliquer ce refus présumé ? C’est aller vite en besogne que de porter de telles graves accusations. Si le porte-parole du ministère mauritanien des affaires étrangères a bien voulu dire que le ministère n’a jamais entendu parler de cette affaire de Maroc indexé par la Mauritanie comme le racontait Al-akhbobar, on n’a rien entendu à propos de l’émissaire éconduit. Vu le silence de l’ambassade du Maroc à Paris contactée apparemment par Afrik.com, peut-on au moins espérer une explication de la part de ce même porte-parole mauritanien car le site afrik.com dit sans détour « il n’en demeure pas moins vrai que Riad Ramzi, en dépit du silence observé par l’ambassade, n’a pas eu l’occasion de rencontrer Mohamed Ould Abdelaziz afin de lui remettre la lettre de son souverain. » ?

L'aphasie de la communication officielle laisse les rumeurs se propager impunément alors que c'est si simple d'être réactifs. A qui
profite le crime de l'incompétence ?

A.O.S.A

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires