Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La légende de Wad Naga


Vu de Mauritanie par MFO
Dimanche 7 Juillet 2013 - 17:35


La légende de Wad Naga
Il était une fois un centre administratif qui s’appelait Beyla et dont le territoire couvrait une partie du Trarza nord, le Ksar actuel et une partie de Tevelli, cette dépression (Sebkha) qui s’étend sur des dizaines de kilomètres vers l’Inchiri.
Le gouvernement décida un jour d’en faire un département (Mouqataa). Officiellement pour couvrir un territoire qui ne pouvait plus être géré à partir de Boutilimitt ou de Mederdra. Surtout que la grande sécheresse avait eu pour première conséquence la désertification brusque de ces espaces. Une ère de désolation et de destruction pour les habitants.

Un choc environnemental et écologique qui laissera des traces indélébiles – et toujours visibles – dans toute la région.
Le Président Moktar Ould Daddah convoqua le député Mohamed Ould Moulaye qui se trouve être le chef traditionnel de l’un des plus grands ensembles tribaux de la zone visée (Le’leb), Gleyguim, le chef des Tandgha et petit-fils du grand Erudit, l’inégalable Lemrabott Mohamedhen Val Ould Moutaly et le chef des Tagounant Limam Ould Haye… enfin quelques notables, tous appartenant à la région. Il les convoqua pour leur dire son intention de créer un département à mi-chemin entre Nouakchott et Boutilimitt et entre Mederdra et Akjoujt.
 
Bien sûr que chaque notable exprima un avis. Le plus frappant était celui du député Ould Moulaye qui comprit que c’était là une manière de «faire sortir les autochtones de l’Aftout de l’espace de Nouakchott qui devait revenir à tous les Mauritaniens». En même temps soustraire la tribu «active et agressive» des Tagounanet de l’espace Boutilimitt, au moins diminuer leur pression sur cet espace…
 
Vint le jour du choix du lieu de la nouvelle Mouqataa. Le vénéré Gleyguim avait réuni les siens non loin de Tivirit, lieu qui sera jugé «trop proche» de la capitale. Limam Ould Haye déploya les campements à Idini qui était déjà alimenté en eau et en électricité, arguments de taille. Le député Ould Moulaye choisit Hsey el Begrat, un lieu où se sont retrouvées toutes les communautés à un moment de leur histoire. C’est ce qui correspond aujourd’hui à «Errebina», deux vallées avant ce qui devait être l’emplacement du département.
 
C’est en tournant entre les différents lieux d’installation, que le ministre de l’intérieur Ahmed Ould Mohamed Salah demanda au député : «où se trouve-ton quand on est entre ces deux dunes ?» «Ici, on appelle cette vallée, Gawd Ewewa». Le nom surprit l’homme de l’Adrar qui utilisait le mot «Wad» plutôt que «Gawd» utilisé par les gens du Sud-Ouest mauritanien. Il demanda pourquoi ce nom.
 
Excédé, le vieux Gleyguim lui expliqua qu’une chamelle appelée Ewewa et appartenant à l’un de ses cousins avait été engloutie en ce lieu par la boue et que pour cette raison on appela la vallée «Gawd Ewewa»…
Le ministre descendit et proclama la naissance du nouveau département qui prit le nom de  «Wad Naga»…
Cette histoire se raconte comme une légende. Je vous la transmets comme elle m’a été transmise… En vous rappelant quand même que c’est comme ça qu’on a perdu l’ancienne dénomination qui survit encore dans la poésie de l’époque. Et seulement là...

 
Mohamed Fall Oumeir
Oumeir.blogspot.com

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter