Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La garde nationale perce le mystère du reboisement raté…


A.O.S.A
Jeudi 10 Novembre 2011 - 15:36

A qui la faute ? On se souvient du chef de l’état qui était allé en grande pompe planter un arbuste pour lancer l’équipée… Tout le monde l’a regardé faire et c’est sans doute ce qui sema l’azizanie dans les rangs de l’armée quand ils ont voulu faire de même. Là est le mystère du déboisement ou plutôt du retard des effets escomptés par la première campagne au point que le chef de l’Etat s’est plaint des mauvais résultats du lancement sans savoir qu’il était peut-être responsable d’un geste fatal que les autres ont copié comme on suit des instructions présidentielles.


La garde nationale perce le mystère du reboisement raté…
Comment expliquer autrement ce qui se passa sinon parce que le président a donné l’exemple… De là que tout le monde a fait pareil d’où le résultat catastrophique ; pourtant les militaires devaient donner là une leçon de jardinage aux civils. C’eût été raté sans la seconde formation qui permit de réparer les dégâts.

Citons à ce sujet des sources militaires  : «  Dans une déclaration à la Revue de la Garde Nationale, le lt-colonel Sidi Ould Ouméra, commandant du GR 9, présent sur le terrain, a indiqué que les éléments participants ont été bien préparés sur les techniques de reboisement pour qu’ils évitent certaines erreurs constatées la fois passée, telles que la plantation des arbustes sans enlever leur sac plastique… »

Comment la revue de la garde peut-elle écrire des perles pareilles en page 3 ? C’est incroyable ! On se demande quelles sont les autres erreurs constatées si la moindre qu’on puisse avouer est d’avoir oublié de retirer le sac en plastique avant de planter les arbustes ! Si Aziz avait retiré le sac en plastique en plantant son arbuste, les autres auraient fait de même… Le mimétisme suivant l’exemple présidentiel en la matière est la seule explication à cette amusante anecdote d’une candeur désarmante !

Quelles peuvent être les autres erreurs constatées ? Peut-être que certains ont enterré tout l’arbuste, peut-être que d’autres l’ont planté à l’envers… Quelles autres erreurs sont possibles ?

Mystère !

Heureusement, après une enquête poussée, on a pu trouver l’origine du piteux résultat de la première campagne. D’ailleurs imaginons l’enquête : d’abord un bulletin de renseignement arrive chez Aziz lui annonçant que les arbustes sont en train de crever. Là le président décide de faire une sortie pour constater de lui-même, ce qu’il fit. Pendant ce temps, à la garde nationale, arrivent les mêmes renseignements ; là on envoie les meilleurs limiers trouver l’origine du mystérieux fléau. Tous les experts sont sur place : analyse des sols, de la qualité de l’eau, origine des arbustes, température, tout est étudié par les services spéciaux de la garde nationale.

Bilan : O.K pour tout ! Tous les éléments terre eau et ciel sont O.K ! Pas d’empoisonnement par une main ennemie ? Rien ! C’est un vrai mystère. Alors on décide de faire une autopsie des arbustes plus poussée. Ainsi on retire trois plants. C’est à ce moment que l’œil d’un gradé remarque que les sacs en plastique n’ont pas été retirés. Là il croit à une erreur concernant ce lot planté par le même homme ou la même équipe. Alors il tire ici et là, là et là-bas et partout il constate que les sacs en plastique n’ont pas été retirés.

Dépité. Il en informe ses supérieurs. Là, notre ami, le général se met les mains sur la tête en disant qu’il devrait faire comme Aziz et tout surveiller au plus près et c’est là qu’il réalise qu’Aziz lui-même a dû laisser le sac d’où le mimétisme catastrophique.

Là, il appelle son ami à la présidence : ...

lire la suite cliquez ici


chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires