Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La diplomatie algérienne passe à l'offensive


International
Dimanche 1 Juin 2014 - 13:10

Connue pour être «sereine et discrète», la diplomatie algérienne multiplie, depuis quelque temps, les initiatives qui rassemblent des pays au nombre de plus en plus important. Les changements aux plans politique, sécuritaire et économique au niveau planétaire semblent motiver cette «offensive» qui, jusque-là, s'est soldée par la prise de plusieurs décisions d'importance mondiale.


Le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra
Le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra
Il y a quelques mois, l'Algérie a accueilli une importante réunion des polices du continent africain. Une réunion réussie puisque clôturée par la création d'Afripol (police africaine, à l'instar d'Europol (police européenne) et d'autres organisations de police coopérant avec l'Internationale police (Interpol).

«La création d'Afripol est d'une importance considérable puisqu'elle permet aux pays africains de prendre en charge leur sécurité et, de ce fait, d’éviter toute intervention étrangère qui pourrait compliquer la situation», avaient expliqué des participants à la Conférence africaine des directeurs et inspecteurs généraux de police sur Afripol, tenue à Alger les 10 et 11 février 2014.

De nombreux pays africains ont participé avec des chefs de police d'Afrique du Sud, d'Angola, du Benin, du Botswana, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, des Comores, du Congo, de la RD Congo, de Côte d'Ivoire, de Djibouti, d’Egypte, d’Ethiopie, de Gambie, du Ghana, de Guinée, du Kenya, du Lesotho, du Mali, de Mauritanie, du Mozambique, de Namibie, du Niger, du Nigeria, d'Ouganda, de la République Arabe Sahraouie Démocratique, du Rwanda, des Seychelles, de Sierra-Leone, de Somalie, du Soudan, du Soudan du Sud, de Tanzanie, du Tchad, du Togo, de Tunisie, de Zambie, du Zimbabwe et bien sûr d'Algérie.

Les participants à ces travaux avaient, rappelle-t-on, élaboré un document dans lequel ils recommandent «la création par l'Union Africaine d'un mécanisme de coopération policière africaine, sous l'appellation d'Organisation Africaine de Coopération Policière dénommée Afripol, de retenir l'Algérie comme pays siège, de demander à la Commission de I'Union Africaine de soumettre un rapport sur la création d'Afripol au prochain sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de I'Union Africaine prévu en juin 2014 à Malabo, en Guinée Equatoriale) et de procéder à son opérationnalisation».

L'Algérie a également initié et abrité plusieurs autres conférences touchant à la sécurité et  l'économie, au plan international et régional.

C'est ainsi que le Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme (Caert), dont le siège se trouve à Alger, a abrité, il y a quelques jours, un atelier organisé par l'Union de Fusion et de Liaison (UFL, services de renseignements des pays du Sahel) sur la sécurité des frontières. Ont participé à cet atelier plusieurs pays et organisations, dont l'Union Européenne et les Etats-Unis d'Amérique, l'Italie, la France, l'Espagne et autres.

La diplomatie algérienne a également organisé la 17e conférence ministérielle du Mouvement des pays non alignés, du 26 au 29 du mois en cours.

Un événement qui confirme bien l'offensive de la diplomatie algérienne enregistrée ces derniers temps.

Source: Le Temps d'Algérie
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire