Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La communication militaire mauritanienne s’offre France24 : un effort certain, un résultat pittoresque…


A.O.S.A
Lundi 31 Octobre 2011 - 13:27

Après le reportage lénifiant du « grand reporter » de France24, James Andre, ce dernier nous apprend que ce n’est pas France24 qui a demandé à faire ce reportage mais bien la présidence !


La communication militaire mauritanienne s’offre France24 : un effort certain, un résultat pittoresque…
Autres articles
Au moins le journaliste a été franc face au piteux résultat professionnel de son reportage interdit au plus de 12 ans. Avec une mine défaite, il reconnaît qu’il s’agit d’une opération de communication avec l’air de quelqu’un qui a dû réaliser la chose le fusil sur la tempe ou la menace du chômage sous les yeux, à tel point qu’on voit à un moment un gradé, chargé de la presse, tendre la main vers la caméra comme pour dire «  on ne filme pas là » comme s’il s’agissait d’une info précieuse quand il ne s’agissait, à ce moment, que de rappeler que les hommes n’ont pas l’habitude de la presse et donc des mouvements de parade… 
 
 En fait ce groupe bon enfant, à la gâchette facile, n’a jamais rencontré d’ennemi, se contentant de surveiller une partie du territoire mauritanien, quasiment 1 tiers perdu en devenant une zone militaire. Est-ce les prémisses d’une base étrangère non officielle ? 1 tiers du territoire mauritanien perdu ! Un soldat dit que les ordres sont clairs, quiconque s’y aventure recevra une volée de plomb, plus rien ne circule dans cette zone, tous les habitants ont fui. Est-ce une victoire que de perdre 1 tiers du territoire ? Après la perte du Sahara occidental à quand une autre portion que nous allons abandonner ?
 
 N’y avait-il aucun autre moyen de sécuriser la zone qu’interdire un tiers du territoire aux civils pour ce qui ne représente, de l’aveu même du pouvoir, que des petits groupes de trafiquants ? Même si notre sécurité est à ce prix car la méthode est redoutable, on peut dire que les terroristes ont gagné une sacrée bataille avec cette perte d’1 tiers du territoire national devenu zone militaire… Plus personne n’a le droit d’y aller sauf peut-être les alliés car le grand reporter nous a au moins dit qu’il est question de surveillance par satellite ? La fameuse coopération technique…
 
 Une chose est sûre c’est que ce territoire perdu ne va pas rester éternellement vide : il va bien falloir l’exploiter et comme on imagine mal des prospections minières dans le coin, quoique, au moins peut-on imaginer une utilisation dans le cadre d’une coopération militaire renforcée avec les alliés ; en somme un terrain d’opérations militaires sous forme de base qui ne dirait pas son nom…
 
En tout cas, le terrain de la base est déjà disponible, il ne reste plus qu’à l’occuper : 800 km par 200… Un tiers du pays !
 
Pour le reste, à quoi a servi cette opération de communication ? Si c’est pour rassurer les étrangers en leur disant que de ce côté plus rien ne passera, c’est réussi, du moins on espère car pour les otages espagnols, aux dernières nouvelles, la traversée s’est faite dans le sens inverse, d’Ouest en Est, à travers tout le territoire via des zones habitées… 
 
 D’ailleurs, pourquoi n’avoir pas montré nos forces aériennes ? C’eût été utile pour terroriser les terroristes qui savent désormais non seulement comment sont équipées en genre et en nombre nos forces mais en plus quels sont leurs façons d’attaquer si on en croit l’exercice pittoresque à visage découvert pour des soldats qui ensuite rentrent chez eux… Quelle discrétion ! Maintenant tous les voisins sont au courant que telle famille a tel fils au front de la lutte contre l’AQMI !

lire la suite cliquez ici
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires