Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Sénégambie recadre l'indécente diplomatie mauritanienne...


A.O.S.A
Dimanche 22 Janvier 2017 - 21:56


Woij'a : finalement c'est une catastrophe diplomatique certainement à cause de mauvais conseillers ou parce qu'il n'écoute personne : Aziz perd son sang-froid et perd la partie...

 

Maintenant que toutes les cartes disponibles sont sur la table, on peut avoir une idée plus claire face à la crise diplomatique désormais déclarée entre la Mauritanie et la Sénégambie à propos du départ royal de Yahya Jammeh.

 

Jusque-là, nous avons un peu accablé notre président estimant qu'il se mêlait d'une affaire sensible qui ne concerne que la CEDEAO et pour laquelle il n'avait aucun mandat même en tant que secrétaire général de la ligue arabe. Aziz s'en est mêlé car la Mauritanie a des liens diplomatiques étroits avec la Gambie sur certains sujets, ce qui a toujours été mal vu par Dakar qui a dû régulièrement avaler des couleuvres notamment à propos de la Casamance pour ne citer que ce dossier.

 

http://www.chezvlane.com/2017/01/tout-sexplique-yayah-jammeh-lheritier.html

  

Nous tenions ces propos avant que le Sénégal et même le nouveau président Gambien ne viennent dire des mots durs pour minimiser l'énergie et le mérite de notre président dans cette affaire.

 

Aujourd'hui, il faut défendre un peu Aziz puisque notre diplomatie est attaquée mais nous devons le faire de façon objective et nous en tenir aux faits et aux déclarations officielles des uns et des autres.

 


C'est Aziz le premier qui officiellement a manqué de diplomatie en déclarant à Nouakchott, en présence d'Alpha Condé baissant les yeux, qu'il ne comprend pas ce qui s'est passé ( à savoir le commencement de l'opération militaire de la CEDEAO ) alors dit-il que Yahya Jammeh lui avait dit clairement qu'il comptait quitter le pouvoir pacifiquement.

 

Après coup même si personne ne peut savoir ce que mijotait Aziz, je pense qu'il avait raison mais pour une fois il a sous-estimé l'orgueil du camp d'en face.

 

http://fr.ami.mr/Depeche-39240.html

 

Que croyait-il ? Que la CEDEAO clairement engagée à sortir Yahya Jammeh par la force avec l'accord de l'ONU allait rester les bras croisés pour laisser un putschiste multirécidiviste, manipulateur de génie, président d'un pays qui a quitté la CEDEAO et qui est ami du Yahya honni par Dakar de prendre l'affaire en main jusqu'au bout surtout que le Maroc, si proche de Dakar,  venait de rentrer bredouille après une mission diplomatique ?

 

https://ledesk.ma/enoff/gambie-nasser-bourita-retourne-bredouille-de-sa-mission-aupres-de-jammeh/

 

C'est la première fois qu'on découvre un Aziz naïf mais c'est aussi une habitude qu'il a de déraper quand il parle à chaud sans texte préparé. Sa spontanéité lui crée régulièrement des problèmes, on l'a vu avec l'affaire de la fécondité des hratines ou lorsqu'il a dit que rien ne pouvait l'empêcher de se représenter ( pas même un serment islamique ). Il a donné l'air de vouloir gagner tous les points diplomatiques et humilier les africains : la suite engage cette hypothèse car sitôt le départ de Yahya Jammeh officiel, Aziz a dit que c'est une victoire du camp de la paix contre celui des va-t-en-guerre.

 

Deuxième manque de diplomatie de la part d'Aziz dans une affaire encore sur le feu engageant la CEDEAO, nos voisins directs.


http://fr.ami.mr/Depeche-39256.html

 


La CEDEAO pouvait-elle rester silencieuse ?  A ce jour, rien n'est venu de son président pour mettre de l'huile sur le feu. Au contraire, De Souza félicite tout le monde même les pays amis qui ont aidé à cette sortie de crise. Il a parlé de " toutes les missions présidentielles de médiation ainsi que tous les pays amis de la CEDEAO..."

 

http://www.ecowas.int/marcel-de-souza-decerne-un-satisfecit-aux-forces-ouest-africaines-engagees-a-restaurer-la-democratie-en-gambie/?lang=fr

 

 

 


Soudain voilà qu'on apprend que certainement agacé par les attaques de Nouakchott à propos de la diplomatie des va-t-en-guerre, le ministre sénégalais des affaires étrangères déclare contrairement à ce qu'a annoncé Aziz : que Yahya Jammeh ne bénéficie d'aucune assurance d’amnistie et qu'aucun accord en ce sens n'a été signé par quiconque. Il dit même que cette déclaration est un  faux concocté par le camp Jammeh. C'est grave mais c'est techniquement vrai...

 

http://www.tambacounda.info/2017/01/22/garanties-yaya-jammeh-proches-exil-mankeur-ndiaye-dement-document-na-ete-signe-personne/

 

Aziz aurait-il pu déclarer que Yahya Jammeh sera épargné lui et les siens s'il n'avait pas eu des assurances de la CEDEAO sachant que le démenti ne tarderait pas ?

 

C'est là qu'on imagine qu'Aziz a été certainement berné pour une fois par plus fin que lui. Aziz a cru que la parole suffit comme cela arrive en Mauritanie où les tyrans passent et l'armée éponge l'ardoise entre frères d'armes au nom de la paix civile... Il oublie que la CEDEAO c'est devenu autre chose, ils ont une avance au moins sur les apparences démocratiques. Le ministre sénégalais s'étonne d'ailleurs qu'on puisse croire qu'une amnistie s'accorde de la sorte...

 

Soudain je reçois une avalanche de liens, me disant que ce revirement des sénégalais est peut-être un coup des français, peut-être du Maroc et chacun s'étonne de la raison qui veut couler le mérite d'Aziz.

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires