Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Police "contrainte de libérer deux fraudeuses de la nationalité mauritanienne"


Actu Mauritanie
Jeudi 11 Avril 2013 - 12:25

La police mauritanienne a été "contrainte de libérer deux femmes accusées d’avoir enrôlé des étrangers à l’état civil biométrique mauritanien", a appris Alakhbar de source sécuritaire.


La Police "contrainte de libérer deux fraudeuses de la nationalité mauritanienne"


Les deux femmes, Mint Jreib et Mint Ahmed Aïda, travaillent à l’Agence du Registre des Populations et des Titres Sécurisés qui supervise l’opération d’enrôlement.

Le directeur de l’Agence, Mohamed Fadel Ould El Hadrami (Mrabih), a considéré que leur interpellation est "une humiliation" de son agence et une "ingérence dans les affaires" de celle-ci et il "a immédiatement saisi le Ministère de l’Intérieur pour obtenir leur libération".

Ould El Hadrami a par ailleurs accusé la Police d’avoir procédé à cette arrestation pour "regeler ses comptes" avec l’Agence qui lui a retiré la supervision de l’opération au profit de la Garde nationale.

Source:Alakhbar
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires