Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Palestine, Israël, la Jordanie acceptent de construire «le pipeline de la paix» pour sauver la mer Morte


International
Jeudi 12 Décembre 2013 - 10:48

Sous l’égide de la Banque mondiale, Israël, la Jordanie et la Palestine ont signé lundi 9 décembre un accord pour développer en commun de nouvelles ressources en eau afin de sauver la mer Morte et lutter contre le stress hydrique structurel qui frappe ces trois pays. Le projet global estimé à 250-400 millions $ est le résultat de la coopération entreprise depuis 2005 par les trois pays dans le cadre du programme «Red Sea-Dead Sea Water».


La Palestine, Israël, la Jordanie acceptent de construire «le pipeline de la paix» pour sauver la mer Morte

« Cet accord a été signé avec la bénédiction du premier ministre Netanyahou mais aussi, à ce que j'en sais, par le roi Abdullah et le président Abbas. Ils nous montrent que quand des leaders veulent vraiment trouver un accord c'est possible d'y parvenir (…) Nous n'avons payé aucun prix politique pour ce projet historique », a argumenté Silvan Shalom ministre israélien de l'eau et de l'énergie.
 

Son homologue palestinien, Shaddad Attili, a commenté sobrement: « Nous avons montré que l'on pouvait travailler ensemble en dépit de nos problèmes politiques ».
 

« Sans eau, il n'y aura pas de développement économique, pas d'emploi », a indiqué le ministre jordanien de l'eau et de l'agriculture, Hazim El-Nasser.
 

Dans 4 ans, au terme de la période de construction, un pipeline de 180 kilomètres acheminera 100 millions m³ d’eau de la mer Rouge à la mer Morte, une mer fermée ayant une très haute concentration en sel et qui risque de s'assécher d'ici 2050.
 

Une usine de dessalement qui sera construit à Aqaba en mer Rouge permettra une fourniture annuelle de 30 millions m³ d'eau désalinisée à la Jordanie tandis que 30 à 50 millions m³ seront attribués à Israël pour la ville côtière d'Eilat et à la région d'Arava.
 

Israël accepte de vendre à l'Autorité palestinienne 20-30 millions m³ par an d'eau dessalée fournie par Mekorot son entreprise publique de production d'eau et d’augmenter les rejets d'eau du lac de Tibériade situé sur son territoire vers la Jordanie. « Je suis heureuse que l'engagement à long terme de la Banque mondiale ait permis la concrétisation de cette nouvelle étape par les trois gouvernements, ce qui permettra d'améliorer la disponibilité en eau et de faciliter l’accès à de nouvelles ressources en eau grâce au dessalement » a déclaré Inger Andersen, vice-présidente régionale de la Banque mondiale pour l'Afrique du Nord et Moyen-Orient lors de la cérémonie de signature.

Source : Agence Ecofin

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire