Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La NSA a aussi mis la vie économique française sur écoute


Lu sur le web
Mardi 30 Juin 2015 - 03:00

Nouvelles révélations dans le scandale des écoutes de la NSA. Pierre Moscovici et François Baroin auraient été espionnés par l’agence nationale de sécurité américaine lorsqu’ils étaient ministres de l’Economie, selon des documents révélés par Wikileaks.


La NSA a aussi mis la vie économique française sur écoute
Julian Assange avait promis de nouvelles révélations. Les voici. Après avoir dévoilé que trois présidents de la République avaient été écouté par la NSA, ce sont maintenant deux ministres de l’Economie qui auraient été espionnés par l’agence nationale de sécurité américaine, selon des documents de Wikileaks, révélés par Libération et Mediapart.

Cinq rapports de l’agence montrent qu’entre 2004 et 2012, des diplomates et des responsables ont été enregistrés, dont font partie François Baroin et Pierre Moscovici, lorsqu’ils étaient en poste à Bercy. Objectif de ces écoutes, mettre à mal la concurrence française sur les grands marchés internationaux.

"Espionner les propositions de contrats"
« Tous les moyens des services secrets américains sont mis à contribution pour espionner les négociations de 'toute proposition de contrats français' à l’export, que ce soit dans les domaines des télécommunications, de l’électricité, du pétrole, du gaz, du nucléaire, mais aussi des énergies renouvelables, des transports, de la santé ou des biotechnologies », détaille Médiapart.
Les relations avec les institutions financières internationales visées

L’objectif, selon ces notes est de « recueillir toutes informations pertinentes sur les pratiques commerciales françaises, les relations entre Paris et les institutions financières internationales, l’approche des questions liées au G8 et au G20 ou encore les grands contrats étrangers impliquant la France", ajoute le quotidien Libération.

P. Moscovici "extrêmement choqué"
Pierre Moscovici a exprimé sa colère auprès de Médiapart, après la révélation de telles pratiques. "Ce type de procédés entre amis partenaires et alliés n'est pas convenable (...) Si j'ai fait l'objet de ces écoutes, je demande des explications précises des services de renseignement américains. Car si c'était le cas, j'en serais extrêmement choqué."

Trois présidents également sur écoute
Mardi 23 juin, Libération et Médiapart révélaient que les portables de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient mis sur écoute par la NSA. Des écoutes réalisées grâce à une station d'écoute illégale, installée au dernier étage de l'ambassade des Etats-Unis, à Paris.

La classe politique choquée
Ces révélations avaient déclenché la colère de nombreux responsables politiques.
Le Premier ministre Manuel Valls a estimé que "les Etats-Unis doivent tout faire pour réparer" les dégâts suite à ces révélations d'écoutes. Il demande "un code de bonne conduite" en matière de renseignement entre alliés.

Claude Guéant, ancien secrétaire général de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, qui aurait lui aussi été écouté, a jugé cette affaire particulièrement "choquante et regrettable".  "Compte tenu des relations extrêmement proches que nous avons avec les Etats-Unis, compte tenu que nous sommes des alliés extrêmement fidèles, et bien je trouve qu'il y a là une rupture du pacte de confiance", a-t-il dit sur RTL.

M6info
Noor Info 


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires