Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Mauritanie victime du suffrage universel direct.


A.O.S.A
Lundi 31 Mars 2014 - 04:18


La Mauritanie victime du suffrage universel direct.
De quel droit donner à des gens ignorants et analphabètes le même droit de vote que ceux qui sont éduqués ? N’est-ce pas dangereux face à la démagogie et au populisme infernal comme accepter le détournement de mineurs ? De quel droit donner à des pauvres qui ne payent pas l’impôt le même droit de vote que ceux qui payent l’impôt ? Le premier suffrage s’appelle capacitaire et plusieurs pays des veilles démocraties l’ont adopté quelque temps comme  l’autre suffrage censitaire. Le suffrage universel a pour principe : un homme = une voix, quelles que soient sa condition et sa participation à l’économie d’une nation.
 
Chez nous, après être passés par le régime parlementaire dès la constitution de 1958 où il n’y avait pas de président de la république mais un premier ministre élu par l’assemblée, nous sommes arrivés en un éclair à un régime présidentiel de type 5ème république française avec un suffrage universel direct sans estimer que peut-être que la Mauritanie n’était pas prête à cela vu que la majorité du peuple étant extrêmement pauvre et illettrée, on ouvrait la porte tôt ou tard au règne du populisme en plus du règne de l’armée.
 
Cela Aziz l’a bien compris. Pourquoi s’adresser à l’élite ou à la classe moyenne alors qu’il est si simple de parler au plus grand nombre ignorant et illettré ? C’est toute la simplicité de la méthode quand l’élite est complètement coupée de la base et que les partis politiques qui n’ont pas d’argent à offrir se retrouvent n’inspirer plus rien à personne.
 
Le mépris Azizien pour l’élite, notamment les gens de lettres  et pour tous ceux qui ne portent pas les armes, trouve une résonance dans les racines de notre mentalité car depuis la féodalité, nous n’avons jamais connu que la soumission aux gens armés qui défendaient les marabouts qui eux-mêmes dominaient la plèbe par la religiosité politique.
 
Formidable raccourci, mais c’est bien cela qui explique que ce mépris soit si bien supporté, allant jusqu’à laisser tous les civils parler et écrire comme ils veulent comme si leurs paroles valaient celles des femmes et des enfants ; suprême mépris sous nos cieux.
 
La démocratie sous ce régime présidentiel avec un suffrage universel direct ne peut plus évoluer autrement que comme socle de la tyrannie civilisée même si le jeu démocratique étant préservé sous sa forme la plus précaire cela reste un acquis dans le processus démocratique. Ainsi de nos jours, on a beau dire mais le pouvoir n’a plus besoin de truquer l’élection pour la remporter. Il lui suffit de se servir de la force de l’Etat pour mystifier les consciences précaires. 
 
L’élite intellectuelle est ridiculisée, condamnée au silence ou au blabla ou à être courtisane. Elle ne sert plus à rien ou du moins n’a-t-elle plus aucun pouvoir sur le peuple qui regarde plutôt du côté de qui peut lui donner à manger et qui détient surtout le pouvoir car depuis la nuit des temps, la féodalité, puis la colonisation lui ont donné cette habitude de la soumission au plus fort sans coup férir.

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires