Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Mauritanie face à l’U.E : l’ingratitude du mendiant orgueilleux…


A.O.S.A
Mardi 23 Décembre 2014 - 03:29


La Mauritanie face à l’U.E : l’ingratitude du mendiant orgueilleux…

Après une semaine à faire passer sur toutes les ondes nationales les européens pour des vampires qui lâchent leurs parlementaires de mauvaise foi contre la Mauritanie car le saint ou % Ould Baya refuse de brader nos ressources halieutiques, voilà aujourd’hui Sidi Ould Tah, le tout-sachant ministre des affaires économiques d’on ne sait qui, à devoir affronter seul le regard des européens pour faire le bilan de la coopération Mauritanie-EU 2014.


S’il était capable de rougir, il serait vert mais comme il est blanc de nature, on le crut blême de circonstance car il est bien placé pour savoir le montant et la nature de l’aide européenne pour la Mauritanie non pas pour faire décoller une fusée indigène pour Mars avec à son bord un petit dromadaire ainsi sacrifié pour faire avancer la science locale, rien de cela car l’aide de l’U.E sert tout simplement à améliorer l’insécurité alimentaire, faire avancer l’état de droit et soutenir notre bancale santé.


http://www.ami.mr/fr/index.php?page=Depeche&id_depeche=29574


Oumeir, La Tribune, qu’on a vu chanter à la tribune  de candidat Ould Baya comme le doyen des peshmergas lors de sa campagne à Zouerate en disant qu’il est jaloux de ceux qui votent là car il aurait aimé y être inscrit pour pouvoir donner sa voix à Baya et qui roule grâce à sa plume dans un 4X4 dernier cri loin de la situation de la presse papier dont son patron qui en vit, estime qu’elle est à l’agonie, cet Oumeir-là, qu’on ne présente plus autrement, ose écrire  en parlant de campagne de presse payée pour déstabiliser les négociateurs mauritaniens à savoir monsieur 48%. 

 




Si Aziz lutte contre le terrorisme, il doit aussi lutter contre le terrorisme intellectuel qui consiste à présenter les européens comme non seulement des prédateurs économiques mais en plus des ennemis de l’unité nationale qui se servent de Birame pour avoir de meilleurs contrats sinon ils lâchent les parlementaires européens à propos de l’esclavage en Mauritanie. 


C’est extrêmement grave surtout qu’on cache aux populations tout ce qui vient de l’Union Européenne pour aider la Mauritanie. Il y a quelques mois, c’est tout frais, les mauritaniens ont signé un Programme Indicatif National selon lequel l’U.E envisage d’aider la Mauritanie entre 2014-2020 à hauteur de 195 millions d’euros soit 33 millions d’euros par an.


http://eeas.europa.eu/development-cooperation/docs/national-indicative-programme_2014-2020/2014-2020_national-indicative-programme_mauritania_fr.pdf


Si les mauritaniens font les beaux, ils n’ont qu’à retirer cette somme du contrat de pêche et on verra bien ce qui va rester sinon ils n’ont qu’à ajouter cela aux 40 millions qu’on leur propose comme aux marocains et on verra le montant.


Il faut arrêter de toujours désigner les étrangers comme des pilleurs quand la Mauritanie n’a pas 0,0000001% de la grande mine d’or à Tasiast qui rapporte une fortune.  Il faut arrêter quand on sait que les chinois ont payé 100 millions de dollars pour vider la mer en 25 ans soit une perte pour la Mauritanie de près de 3 milliards de dollars.


On en a assez de ces mensonges et de cette propagande qui sème le racisme et fait le lit de la terreur.

 

 

 

 

 


Birame est un militant internationalement connu et prix ONU des droits de l’homme. Ce n’est pas la faute de l’Europe. Si la Mauritanie est classée premier pays esclavagiste au monde, ce n’est pas la faute à l’Europe. S’il y a en Mauritanie de sérieux problèmes de races et de castes, ce n’est pas la faute de l’Europe et si les parlementaires européens ont sorti la résolution à telle date ce n’est pas un miracle car elle était en discussion et la Mauritanie le savait comme nous savons que la résolution n’a rien de contraignant  à tel point que certains parlementaires européens s’en sont plains.


Qu’allait-on dire si les européens s’étaient tus ? Pouvaient-ils le faire face à un Birame enfermé sous des chefs d’accusation grotesques. Ce n’est pas la faute des européens si le phénomène Birame, l’esclavage et ses séquelles ont été traités en Mauritanie par des bras cassés nuls et pyromanes à tous les étages.


Cette affaire d’accord de pêche non conclu ne méritait pas de présenter au peuple ignorant et déjà à moitié fanatisé par Al Jazeera, les européens dans leur ensemble comme des prédateurs sans foi ni loi et de mauvaise foi en ce qui concerne les droits de l’homme en Mauritanie.

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires