Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Mauritanie envisage de fermer ses frontières en cas d`intervention au Mali


Actualité
Jeudi 15 Novembre 2012 - 13:57


La Mauritanie envisage de fermer ses frontières en cas d`intervention au Mali
Nouakchott, la Mauritanie, à l`instar de l`Algérie, envisage de fermer ses frontières en cas d`intervention armée ouest-africaine dans le nord du Mal occupé par des islamistes armés, a appris mercredimaliactu de source militaire mauritanienne.

La Mauritanie « se soucie des conséquences de cette guerre sur le pays et prépare actuellement un plan de fermeture de ses frontières avec le Mali et de riposte à toute menace éventuelle », a indiqué cette source qui a redit que son pays n`envisageait pas l`envoi de troupes au sol.

« Notre pays n`entend pas envoyer des troupes au Mali, ce n`est pas notre intention et nous l`avons fait savoir à qui de droit », a-t-elle affirmé. La Mauritanie était représentée ausommet de la Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao), dimanche à Abuja, qui a approuvé l`envoi au Mali d`une force militaire de 3.300 hommes soutenue sur le plan logistique par des pays occidentaux, après accord de l`ONU.

L`Algérie a également indiqué mardi qu`elle prendrait " les mesures appropriées » pour assurer la défense de ses intérêts et la protection maximale de ses frontières . La fermeture des immenses frontières de ces pays voisins du Mali que sont l`Algérie et laMauritanie, a pour but essentiel d`éviter un repli sur leurs territoires des islamistes armés visés par l`intervention ouest-africaine.

Un expert mauritanien des dossiers de terrorisme, Mohamed Val Ould Oumère, directeur du journal « La Tribune », a estimé mercredi que la Mauritanie ne participera pas à la guerre au Mali « tant qu`Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) s`en tient à l`accord tacite » qui semble avoir été passé avec Nouakchott.

Selon lui, cet accord consiste pour Aqmi à « ne pas être à moins de 200 kilomètres de nos frontières, ne pas recruter de Mauritaniens, ne pas envoyer des moyens aux combattants susceptibles d`agir en Mauritanie ».

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, absent de son pays depuis un mois après avoir été blessé « accidentellement » par balle par un soldat de son armée près deNouakchott, avait affirmé le 5 août que son pays n`everrait pas de soldats au Mali.

La Mauritanie, qui est intervenue en 2010 et 2011 dans le nord du Mali contre des bases d`Aqmi, aura éanmoins un rôle primordial à jouer en cas d`intervention, selon les experts.

Source: lauthentic.info

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires