Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La HAPA appelle les acteurs politiques à préserver l'acquis des libertés


Actu Mauritanie
Mardi 25 Août 2015 - 23:46

La Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel (HAPA) a appelé tous les acteurs politiques et des medias à répondre aux aspirations du peuple mauritanien à la liberté responsable et à contribuer, chacun à partir de la position qu'il occupe, à préserver ce précieux acquis.


Elle a demandé aux mêmes acteurs d'appuyer la HAPA dans la mise en oeuvre de la réforme du secteur, qui a consacré le pluralisme, annulé la sanction de la contrainte par corps contre les journalistes et élargi l'espace de la liberté d'expression et de presse.
 
La HAPA a exprimé, dans un communiqué, dont une copie est parvenue à l'AMI, sa fierté de recevoir les félicitations de tous les acteurs politiques, opposition et majorité confondues, pour son succès dans l'application de la réforme de l'audiovisuel et la concrétisation de la liberté d'expression, ce qui traduit le pluralisme politique et syndical et la diversité culturelle, et a permis l'accès de tous les partis politiques aux medias, y compris pendant les périodes électorales que certains pôles de l'opposition ont boycottées.
 
Voici le texte de ce communiqué:
 
"La Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel,
 
- Après avoir pris connaissance du contenu de la dernière déclaration du Forum national pour la démocratie et l'unité et
 
- sans entrer dans une polémique avec une quelconque partie prenante politique et en toute harmonie avec ses missions légales conformément à la volonté du législateur;
 
- consacrant le droit du citoyen et de l'opinion publique à disposer de l'information et traduisant dans les faits son devoir dans ce domaine;
 
En raison de tout ce qui précède:
 
- regrette que l'on comprenne le mobile de son communiqué autrement que dans le cadre de l'accomplissement de sa mission de veiller à appliquer la loi et à garantir la liberté d'expression et de presse, de préserver l'image et la réputation des citoyens quelque soit leur appartenance et d'empêcher les atteintes à leur dignité d'homme.
 
- estime que le fait que c'est le Président de la République qui soit la victime des campagnes de dénigrement dans les medias ne peut justifier son silence dans la mesure où il y a expressément une atteinte à l'esprit de la loi et à ses principes généraux, ce qui ne peut être sauf si la Mauritanie est le seul pays dans le monde où il est permis d'attenter à l'image du Président de la République?
 
- Souligne que si n'importe quel autre citoyen ait subi une telle détermination et une telle constance dans le dénigrement, il aurait été de son plein droit de le défendre avec la même force et de la même manière dont elle fait preuve dans la défense des individus et des groupes;
 
- Se demande qu'en serait-il si la victime du dénigrement était les leaders de l'opposition ou de la majorité. Est- ce qu'une personne physique ou morale peut permettre d'attenter à sa personne? Ou peut trouver en son point de vue politique, en son poste ou fonction électorale, administrative ou son staut social une raison pour porter atteinte à sa dignité sans motif légal?
 
- Exprime sa fierté de recevoir les félicitations de tous les acteurs politiques, opposition et majorité confondues, pour son succès dans l'application de la réforme de l'audiovisuel et la matérialisation de la liberté d'expression, ce qui traduit le pluralisme politique et syndical et la diversité culturelle, et a permis l'accès de tous les partis politiques aux medias, y compris pendant les périodes électorales que certains pôles de l'opposition ont boycottées.
 
- Espère que ceux qui l'ont félicitée pour avoir réussi à imposer le respect des textes portant sur la liberté de la presse et sur le pluralisme médiatique qui traduit les différents courants de l'opinion et de la pensée n'entraveront pas l'application des législations et règlementations en vigueur en matière de préservation de l'image et de la dignité des citoyens.
 
- Trouve curieux que certains ignorent tout ce qu'elle a publié comme communiqués, déclarations et avertissements qui engagent les intéressés à respecter la règlementation et les règles de la profession.

Tout comme elle trouve surprenant que ces personnes ignorent tous les efforts qu'elle a consentis pour règlementer, organiser et contenir (les débordements) et ne trouvent d'autres choses à faire que s'interroger sur les motivations de son dernier communiqué car tout simplement il défend les droits d'une partie adverse.
 
- Appelle tous les acteurs politiques et ceux des medias à répondre aux aspirations du peuple mauritanien à la liberté responsable et à contribuer, chacun à partir de la position qu'il occupe, à préserver ce précieux acquis.
 
Demande aux mêmes acteurs d'appuyer la HAPA dans la mise en oeuvre de la réforme du secteur qui a consacré le pluralisme, annulé la sanction de la contrainte par corps contre les journalistes et élargi l'espace de la liberté d'expression et de presse.
 
Nouakchott, le 25 août 2015
 
Hamoud Ould M'Hamed
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires