Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La Chine lance son propre système SWIFT


International
Vendredi 11 Septembre 2015 - 13:30

Réponse du berger à la bergère. Les Etats-Unis préparent une série d’attaques contre l’économie chinoise, attaques qu’ils nomment sanctions. Les prétextes importent peu, ils en trouvent toujours, mais ces prétextes sont nécessaires pour faire voter les sanctions.


La réaction chinoise en accélérant la mise en place du CIPS, anticipe l’attaque et aura des conséquences qui équivaudront à un retour de boomerang pour les Etats-Unis.
 
En créant un analogue au système SWIFT, Pékin fait un pas en vue de renforcer le yuan sur l’échiquier mondial.
 
La Chine souhaite lancer le système international chinois de paiement (CIPS) d’ici fin 2015, a déclaré jeudi le premier ministre chinois Li Keqiang.
 
« Nous terminerons le développement du système international chinois de paiement (CIPS) d’ici la fin de l’année en cours », a rapporté M.Li.
 
Les paiements internationaux en yuans sont actuellement réalisés par le système bancaire SWIFT, contrôlé par les Etats-Unis. Après le lancement du CIPS les règlements en yuans seront effectués sur la base d’une plateforme d’Etat commune sans médiateurs ce qui permettra aux participants aux transactions de s’entretenir en direct avec les contre-agents chinois.
 
En outre, Washington s’est récemment déclaré prêt à préparer une série de sanctions économiques contre les entreprises chinoises impliquées dans le piratage de bases de données d’organisations américaines, en menaçant de refuser l’accès au système financier américain, ce qui serait en pratique une condamnation à mort pour une entreprise sérieuse.
 
Le lancement du CIPS n’est pas l’unique mesure prévue par la Chine afin de devenir plus ouverte à la communauté mondiale. Les autorités chinoises souhaitent encore améliorer le secteur financier, réduire le taux directeur, assouplir les restrictions sur l’accès des capitaux privés dans le secteur financier, a indiqué le premier ministre chinois.
 
« Nous aiderons les banques privées à se développer et à ouvrir plus largement notre secteur financier au reste du monde. Cela représente notre objectif », a déclaré Li Keqiang.
 
En outre, Pékin prévoit dans l’avenir de faciliter l’accès des banques centrales étrangères au marché des changes interbancaire.
 
reseauinternational
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire