Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

La CIA a commencé à livrer des armes aux rebelles syriens


International
Jeudi 12 Septembre 2013 - 17:03

Le Washington Post révèle ce jeudi que, depuis deux semaines, les armes américaines promises depuis des mois sont livrées aux rebelles syriens par la CIA.


Des rebelles syriens à Deir Ezzor, le 7 septembre 2013 (AFP)
Des rebelles syriens à Deir Ezzor, le 7 septembre 2013 (AFP)
Selon le quotidien américain, « les livraisons d’armes sont limitées à des armes légères et autres munitions qui peuvent être tracées ». Des véhicules, du matériel de communication et des kits médicaux ont également été fournis à la rébellion via des réseaux clandestins en Turquie et en Jordanie.
 
Cette aide, promise par les Etats-Unis depuis plusieurs mois, a été longuement attendue par l’opposition syrienne.
 
En avril 2013, John Kerry parlait d’une aide imminente mais les Etats-Unis auraient pris du retard en raison des contraintes logistiques inhérentes à la livraison d’armes dans une zone de guerre et aux «craintes de l’administration que l’aide pourrait se retrouver dans les mains des djihadistes».
 
Ce retard avait déjà été dénoncé par le sénateur républicain Bob Corker, favorable à une intervention américaine en Syrie. Dans une interview au début du mois de septembre, il a raconté s’être senti « très embarrassé » lorsque des Syriens à la frontière turque lui ont demandé où en était l’aide américaine promise alors même que pas une arme n’avait été encore acheminée vers les rebelles.
 
« Une longue bataille qui nous attend »
 
Khaled Saleh, un porte-parole de la coalition de l’opposition syrienne, a déclaré que les efforts de Washington sont « les bienvenus mais insuffisants pour inverser le cours de la guerre civile ».
 
Il regrette que l’assistance américaine se limite à des armes légères – les rebelles « réclament des chars et des armes anti-aériennes » que Washington ne se résout pas à livrer :
 
« Si vous comparez l’aide que nous recevons à celle que reçoit Assad de la part de la Russie et de l’Iran, c’est une longue bataille qui nous attend. »
 
Le soutien américain aux rebelles prend également la forme d’entraînements de leurs forces, notamment dans une base américaine au sud-ouest d’Amman et de formations destinées à faire émerger une classe de « dirigeants modérés » dans les villes et villages tenus par les rebelles.
 
Selon le Washington Post, dans une grande partie du nord, les Syriens ont commencé à élire des conseils locaux, poussés par les Etats-Unis.

Source : rue89
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire