Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L'opposition syrienne réagit après la diffusion d'une vidéo macabre


International
Mardi 14 Mai 2013 - 13:40

C'est une vidéo de mauvaise qualité, mais qu'importe : elle est de celles, si son authenticité est démontrée, qui révèlent les atrocités de la Syrie en guerre, comme ces images capturées d'un rebelle enterré vivant. Cette fois, la vidéo mise en ligne le 12 mai par des partisans du régime d'Assad, montre un homme présenté comme un chef rebelle mutilant le cadavre d'un soldat syrien pour lui prendre le cœur avant de le croquer.


HRW a appelé la rébellion syrienne à empêcher ses combattants de commettre des atrocités.
HRW a appelé la rébellion syrienne à empêcher ses combattants de commettre des atrocités.
L'opposition syrienne, qui demeure prudente, a dénoncé mardi cette mutilation."Les agences de presse internationales et les réseaux sociaux ont fait circuler un clip vidéo dans lequel une personne prétend être un membre de la rébellion à Homs en train de commettre un acte horrible et inhumain", indique la Coalition de l'opposition. "La Coalition de l'opposition condamne fermement cet acte, s'il est avéré. La Coalition souligne qu'un tel acte est contraire aux valeurs morales du peuple syrien, de même que les valeurs et les principes de l'Armée syrienne libre (ASL)", principale composante de la rébellion combattant les troupes du régime. "L'ASL est une armée nationale avant tout", poursuit l'opposition, ajoutant que tout coupable sera jugé.

CONDAMNATION D'HUMAN RIGHTS WATCH

Lundi, l'ONG Human Rights Watch demande à la rébellion syrienne d'empêcher ses combattants de commettre des atrocités, après la mise en ligne de la vidéo.

La vidéo "semble montrer un commandant de la brigade rebelle Omar Al-Farouq en train de mutiler le corps d'un combattant pro-régime", écrit Human Rights Watch dans un communiqué. Il s'agirait du chef rebelle Abou Sakkar. On le voit proférer des insultes contre les Alaouites avant de porter le cœur à sa bouche : "Nous jurons devant Dieu que nous mangerons vos cœurs et vos foies, soldats de Bachar le chien", dit-il. "Oh héros de Baba Amro, massacrez les Alaouites et découpez leurs cœurs pour les manger."

Le président syrien Bachar Al-Assad est de confession alaouite, une émanation du chiisme. Ses troupes ont complètement anéanti le quartier de Baba Amr à Homs, un des fiefs des rebelles dans le centre de la Syrie.

"On ne sait pas si la brigade Omar Al-Farouk dépend du commandement de l'Armée syrienne libre", la principale force armée d'opposition, écrit HRW, "mais la Coalition de l'opposition syrienne et l'Armée syrienne libre devraient prendre toutes les mesures nécessaires pour que ceux qui commettent des crimes de guerre répondent de leurs actes et pour empêcher de tels abus par quiconque se trouve sous leur commandement".

L'organisation basée à New York appelle aussi toute partie le pouvant à "empêcher cette brigade d'obtenir des armes", et renouvelle son appel au Conseil de sécurité de l'ONU pour qu'il saisisse la Cour pénale internationale (CPI) de la situation en Syrie, afin qu'aucun crime ne reste impuni.

Time Magazine indique que deux de ses journalistes ont vu la vidéo à la fin avril avec des combattants de la brigage d'Abou Sakkar qui l'ont identifié et assuré son authenticité. Le magazine essaie de vérifier que la vidéo mise en ligne le 12 mai n'a pas été manipulée. Abou Sakkar n'a pas confirmé qu'il est sur cette vidéo, poursuit le magazine sur son site.

AFP via lemonde.fr
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire