Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L’hélicoptère Mi-24 crée la panique chez les rebelles en Syrie


International
Lundi 19 Octobre 2015 - 09:40

Comme nous l’avons mentionné dans l’article précédent, les unités mécanisées de l’armée syrienne, ont occupé des positions pour lancer l’offensive à partir de plusieurs alignements : enclave Rastan (entre Hama et Homs), Nord de la ville de Hama et Khan Sheikhoun (au Sud du gouvernorat d’Idlib).


Syrie. La bataille d’Idlib a commencé
 
Les avions russes ont frappé à plusieurs reprises des objectifs de l’EI dans trois districts qui avaient été préparés à l’avance pour la défense d’environ 15 000 rebelles islamistes. Au combat, les avions Su-25 SM attaquent en piqué les divers points d’appui des combattants rebelles, qui sont équipés de roquettes américaines antichars BGM-71 TOW, de véhicules blindés et de pièces d’artillerie.

Les Su-25 SM sont blindés, et sont armés avec 8 blocs de missiles UB-32. Chaque bloc comporte 32 roquettes explosives S-5M ou cumulative S-SK (antichar), cal. 57 mm, ayant une portée de 3-4 km.su25sm
 
Les appareils Su-25 SM déployés en Syrie ont été modernisés en 2012 et possèdent un microprocesseur qui gère et coordonne l’armement et le dispositif de visée. Ils calculent et indiquent aux pilotes les zones d’attaque possibles, permettant des tirs extrêmement précis. Les attaques sont alternées avec les avions à géométrie variable, Su-24 M2 qui interviennent entre deux vagues d’attaques de Su-25.

Les Su-24 M2 sont armés de 8-12 bombes de 100, 250 ou 500 kg. Leurs cibles sont des cibles grande surface : dépôts de munitions, stations de distribution de carburant et camps de rebelles. Simultanément, à haute altitude, des drones de reconnaissance russes transmettent à la base aérienne les effets des frappes effectuées.
  
Les éléments les plus spectaculaires et les plus dangereux pour les rebelles restent, cependant, les évolutions des hélicoptères d’attaque Mi-24 V. Ceux-ci reposent sur l’effet de surprise dû à leur évolution à très faible altitude, à grande vitesse, par groupes de 4 à 6 appareils. Pour éviter d’être abattus par des missiles sol-air portables (MANPADS), les hélicoptères Mi-24 V lancent régulièrement des leurres thermiques. L’équipage se compose d’un pilote et d’un tireur.
 
En Syrie, les formations d’hélicoptères Mi-24 V instaurent une interdiction aérienne dans un périmètre limité. Leurs objectifs de chasse sont les véhicules en mouvement, tels que les camionnettes Toyota de l’EI, armées de mitrailleuses, qui ont été préalablement détectés par les drones russes.
 
Le mystère des milliers de camionnettes Toyota de l’EI
 
Contre ces camionnettes, les hélicoptères Mi-24 V utilisent 6 blocs de roquettes UB-32 avec des projectiles explosifs S-5 M et un canon embarqué. Grâce aux hélicoptères d’attaque Mi-24 V, les Russes harcèlent les groupes mobiles des rebelles, les privant de véhicules, réduisant à presque zéro leur mobilité, et les fixant sur des positions spécifiques sur le terrain dont ils ne peuvent plus s’échapper. Cette procédure leur permettra plus tard de détruire les concentrations des rebelles islamistes avec des bombes de haute précision.

reseauinternational
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire