Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L’erreur de communication de Mohamed Bouamatou et autres affaires de drogue…


A.O.S.A
Mercredi 6 Mars 2013 - 03:55


L’erreur de communication de Mohamed Bouamatou et autres affaires de drogue…
Au moins en lisant sa «  déclaration de résistance » on sent que c’est l’instituteur qui écrit et non, comme d’autres, un avocat avec pour résultat un de ces textes froids, impersonnels où rien ne manque sauf l’humain. Là, c’est autre chose, pour la première fois, nous avons pu avoir accès  à la prose du buraliste ce qui nous donne lecture du style, du ton en pareille circonstance donc ce qui esquisse une imperfection après l’autre, la personnalité de l’auteur… 
 
Ce communiqué est presque parfait. On y trouve même une étonnante sérénité pour un homme dépouillé de 18 milliards. Rien que pour ça, on a envie de relire cette sortie historique dans la vie du désormais fugitif car selon ses avocats son vice-président est au trou car le pouvoir n’a pas pu mettre la main sur son boss.
 
Aussi, avec cette sortie, plus qu’avec la défense enragée des plumitifs, Bouamatou marque un point dans la guerre pour l’opinion publique car le citoyen lambda, même comptant pour zéro en terme de nuisance, se demande désormais comment peut-on fermer une banque pour quelques petits milliards d’impôts alors que l’état aurait pu directement les prendre à la BCM où apparemment désormais tout est permis si on en croit la littérature disponible ? Certes  à sens unique…
 
Aussi, on a beau lire cette sortie dans tous les sens, la seule erreur et pas des moindres, au-delà du style parfaitement charmant pour un homme poursuivi de la sorte par le pouvoir de son poulain d’hier, la seule véritable erreur sans laquelle Bouamatou eût vraiment touché plus d’un citoyen, c’est d’avoir terminé son communiqué par « A bientôt » en oubliant « inch’allah »…
 
« Inch’allah » ce n’est pas rien surtout quand on se dit combattre l’injustice en parlant en musulman à des musulmans. 
 
Quant au timing de cette sortie, on a du mal  à imaginer qu’un homme si bien informé puisse ignorer ce qui allait l’attendre le jour-même : les scellés à la GBM. Aussi a-t-il parlé en conséquence même s’il n’a jamais prononcé, contrairement à ses avocats, le nom d’Aziz. Il faut dire que le buraliste n’est pas comme Limam Chafi et d’autres, sous le coup d’un mandat d’arrêt « international ». Aussi, monsieur B semble-t-il ménager Aziz comme s’il savait qu’il faut désormais ne pas trop faire le beau avec le général civilisé car seul le «  boudage » méprisant de monsieur B à  Marrakech semble avoir sérieusement agacé le pouvoir pour lequel cet exemple était certainement à mater pour que les autres « puissances » de la place sachent que la récréation est terminée.
 
Au titre des raisons de ce « boudage » et de la suite jusqu’aux scellés, une question demeure toujours : que s’est-il passé dès le début du « boudage » entre monsieur B et Aziz ? Bouamatou, ses avocats et tous ses partisans ont beau parler d’une attaque réservée par le pouvoir à ceux qui ne plient pas face à l’injustice et l’arbitraire, le citoyen lambda se demande toujours qu’a fait Bouamatou, le putschiste comme chacun de nous, pour refuser tout d’un coup l’injustice et l’arbitraire ? Tout a été dit sur cette affaire sauf l’essentiel : que s’est-il passé ?
 
Certains illuminés ont posé la question de savoir si monsieur B était derrière le tir ami qui a fait maigrir Aziz ( à quelque chose malheur est bon ). Ces illuminés se basent sur les prétendues tensions avec le Maroc qui auraient connu quelques épisodes douteux à cette époque notamment avec le refus présumé d’Aziz de rencontrer un émissaire de M6. Ces illuminés ignorent tout du caractère d’Aziz désormais parfaitement public : si Aziz avait le moindre soupçon à ce sujet, il a tous les moyens de briser en Mauritanie BSA et faire poursuivre monsieur B sans ménagement. Quant au Maroc, Aziz était-il à l’époque en état de rencontrer sérieusement quiconque à voir son état sur le perron de l’Elysée quand il allait beaucoup mieux ? Certainement pas !
 
D’ailleurs tout récemment, au sujet du Mali, bien avant qu’Aziz ne déclare que la Mauritanie est partante via l’ONU pour rejoindre le front, nous avons lu notre ministre des affaires étrangères, la semaine dernière, tenir à ce sujet les mêmes propos qu’un ministre islamiste marocain  à savoir que les soldats français font preuve de courage dans cette affaire et ce, au même moment où l’Algérie commençait à émettre des réserves face à l’enlisement possible. Personne n’a dit alors que c’était étonnant pour un pays soi-disant en froid avec le Maroc…
 
A moins d’être dans les secrets d’état, cette affaire Bouamatou – Aziz semble avoir mal tourné dès le début. Bouamatou en boudant au Maroc a peut-être fait une erreur d’orgueil parfaitement respectable au demeurant mais une erreur certainement car le pouvoir transforme surtout sous nos cieux où c’est un pouvoir quasi absolu aux mains d’un homme seul que rien sinon la providence n’avait préparé  à cela. Surtout que sous nos cieux, on a beau dire, mais Aziz a le comportement autoritaire d’un chef tel que l’inconscient collectif de la majorité du peuple et de l’élite le respecte même s’il manque à Aziz d’autres attributs sans lesquels nul ne reste longtemps au sommet chez nous : déléguer, respecter et partager… Nul n’est parfait...
 
Le comportement d’Aziz eût mystifié toute la république si la liberté d’expression n’eût été si totale chez nous or dans l’état actuel de cette liberté, dont certains abusent criminellement, Aziz ne peut pas tout mystifier. On voit bien qu’il y a des zigs autour d’Aziz qui font fortune à la vitesse du changement constructif, sans parler du reste : la convention chinoise qui a fait rire l’ambassadrice des USA tellement cette convention de Sidi Ould Tah est grotesque ! Pourquoi Aziz permet-il à des zigs de son entourage de faire ainsi fortune ? C’est incompréhensible surtout que ce pouvoir a  à son actif de vraies réalisations. On dirait qu’autour qu’Aziz le système prépare déjà son départ en mettant sur son dos tous les abus qui se passent sous nos yeux…

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires