Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L'entourage d'Aziz : 100% Zazous !


A.O.S.A
Mercredi 2 Janvier 2013 - 01:58


L'entourage d'Aziz : 100% Zazous !
Une reine aurait dit lors d’une certaine révolution « ils n’ont plus de pain ? Pourquoi ne mangent-ils pas des gâteaux ? ». De la même manière pour éradiquer les sachets en plastique, l’état propose de les remplacer par des sachets bio dix fois plus chers ce qui affectera tout le commerce de détails dont vit le peuple. L’idée de lutter contre les sacs plastiques est excellente, reste la méthode, comme d’habitude, c’est un désastre qui rappelle celui de la garde nationale qui mit en terre des milliers de plants sans retirer les sacs plastiques…

Jusqu’à un million d’amende et un an de prison pour tout le monde au même pied d’égalité : le fabricant, le vendeur et l’usager. Rendez-vous compte de l’effet, si l’état veut enfermer quelqu’un pendant un an ou lui faire payer 1 million, il lui suffit de le trouver en possession d'un ou deux sachets en plastique. On pourra même en trouver chez vous, et perquisitionner pour cela vu qu’il s’agit d’un produit illicite pouvant vous mener en prison pour un an !

Plus sérieusement : Remplacer des sacs en pastique classiques par des sacs bios ne changera presque rien à l’environnement immédiat vu que les sacs bios se détériorent en quelques mois donc si vous ne trouvez pas un moyen de les collecter comme c’est difficilement le cas actuellement, la dynamique sociale en renverra autant mais bios cette fois mais le rythme de mise à la rue de ces sachets allant plus vite que celui de son cycle de vie, il y aura toujours un paquet de sachets dans la nature.

Que deviendront les poubelles ? Dans quoi allons-nous jeter les ordures, combien avaient les moyens d’acheter des sacs poubelles ? Combien en achèteront de bios ? Le résultat sera que les populations auront peut-être le même sac pour jeter toutes les ordures, sac qui finira comme un nid de microbes, saletés et donc de mouches avec les conséquences qu’on imagine.

Que deviendront tous ces produits vendus au détail : le sucre, les pâtes, l’huile, tout ce qui se mettait dans des sachets ? Et les balbastiques de notre enfance ? C’est une atteinte à notre culture… Pourquoi ne pas interdire aussi toutes les bouteilles de lait en plastique sans parler des paquets « Rose » tout aussi polluants, ne parlons pas des sacs en plastique qu’on trouve dans mille produits importés ou même faits sur place.

Quant aux animaux errants qui recyclaient déjà les cartons jusqu’à ce qu’ils deviennent introuvables car il y a un marché du carton pour nourrir directement le bétail, les ânes surtout, voilà qu’on nous explique qu’ils mangent des sachets en plastique dont serait infesté 80% du bétail aux abattoirs on n’en croit pas un mot à moins qu’il ne s’agisse que du plastique qui tapisse les paquets de lait en carton qu’on trouve dans la nature et que mâchent les animaux ! Car il y a une différence entre mâcher du carton recouvert d'une pellicule interne de plastique et mâcher et avaler des sachets en plastique qui entraineraient la mort quasi automatiquement soit par étouffement immédiat soit par obstruction de l’appareil digestif comme c’est le cas en mer pour les dauphins, les tortues etc qui prennent ces sacs pour des meduses qu’ils consomment.

D’ailleurs, pour rester sur terre, si 80% de la viande que nous mangeons vient d’animaux mangeurs de zazous, cela veut dire que 80% du bétail a perdu la tête ! Chiffres qui vont à merveille avec les chiffres de la psychiatrie selon l’OMS : 1/3 mauritanien souffre, a souffert de trouble psychologique. Auquel cas, le problème national n’est pas le zazou mais un problème clinique collectif qui fait que même les herbivores mangent désormais du zazou comme un appel de l’évolution pour en finir.

Voilà qui explique tout.

Ce pays est un pays où règne un délire collectif. Comment expliquer autrement la scène politique lamentable malgré l’état du pays, comment justifier l’état pitoyable de la société civile, la résignation collective, l’impunité, les crimes en tout genre impunis, les RV recyclés à la C.O.D, la mafia économique toute puissante même si depuis quelque temps son terrain de razzia est anesthésié sans rien perdre de ces bénéfices criminels après des dizaines d’années d’impunité totale, le blabla de la TVM comme un somnifère permanent, de là les décrets naïfs de Sidioca, les coups d’état sans coup de feu, les balles amies, avec tout ça une coordination de l’opposition qui ne réunit pas 12000 indignés aux meilleurs jours, des banquiers surpuissants qui rackettent, des opérateurs téléphoniques qui font de la loterie intempestive en république islamique, un savant islamiste milliardaire expert en riba qu’il négocie pour libérer des banquiers mouillés jusqu’aux os dans les affaires, un chef de parti islamiste qui jure sur le coran qu’Aziz est fini, de l’or, du fer, du poisson, du pétrole, du gaz et la misère encore et la misère toujours, le chômage, l’ennui, comme une vie dans un ghetto tenu par une mafia armée complice d’une mafia économique sur le dos d’un peuple domestiqué, affamé, à qui l’on parle de payer désormais des sachets bios..

C’est la folie c’est tout.

Comment ne pas devenir fou dans un pays où l’action n’existe pas en politique, où tout n’est que langue, tout n’est que vent ? En mauritanie tous les crimes sont permis pourvu qu’ils ne fassent pas de vague, que tout soit silencieux, si tout crève en silence, vous avez le droit de tout faire jusqu’à voler l’argent des malades du Sida. Tant que c'est silencieux, tout est permis, ce n’est plus alors que le règne de la survie et de l’humiliation perpétuelle jusqu’à ce qu’on perde de vue l’horizon  à force de vivre dans les ténèbres à quatre pattes en riant des rêveurs marginalisés car ils savent que le soleil n’est pas un mythe.

Mais le résultat inattendu est que le peuple a compris qu’il n’y a personne à la barre du radeau de la méduse sinon pour s’empiffrer : allez voir aujourd’hui les boutiques s’ils ont retiré un sac de plastique à la vente. Allez voir dans les boulangeries s’ils ne vous donnent pas le pain dans un sachet car chacun a compris qu’il s’agit là encore d’une excellente idée de bobos du tiers-monde mais il s’agit d’une mesure impossible à mettre en place dans l’état du décret bancal, sans vision que l’interdiction stérile sans les ressorts pour accompagner efficacement et de façon juste une telle décision.

Combien de tonnes de sachets sont encore en circulation ? Qu’a-t-on prévu pour les récupérer ? Va-t-on mettre un policier devant chaque poubelle pour voir qui vient jeter quoi ?

Pour être efficace, il ne faut pas s’attaquer au petit peuple de la sorte avec la menace d’amendes et de prison. Il faut s’attaquer aux importateurs. Ensuite les grossistes. Ils sont connus et les saisies seraient immédiates.

De plus, qui fera la différence entre un sac bio ou pas quand demain les mêmes bandits qui importent des médicaments faux, de la nourriture périmée feront venir des sacs soi-disant bios car on peut les vendre dix fois plus chers ?

Tout ça pour dire que ce décret est en zazou, émis par un gouvernement en zazou pour un peuple de zazous.

Pauvre pays ! Ce pays n’est pas mal dirigé, il n’est pas dirigé du tout sauf par l’esprit Zazou : des lois en zazou émises dans le vent qu’on jette partout que tout le monde voit mais dont personne ne sait quoi faire.

Une diversion bio sortie de l'éternel esprit zazou...

Voici l’hymne national qui faudrait pour une telle république des zazous…

Bonne année 2013

Le citoyen lambda
 

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires