Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L’encens aussi mauvais que la cigarette ?


Sciences
Mardi 6 Août 2013 - 13:00

Une récente étude américaine vient de révéler que l’encens libère en brûlant des particules néfastes. Elles auraient même un effet similaire à la cigarette sur les poumons.


L’encens aussi mauvais que la cigarette ?
Des chercheurs américains affirment que la fumée de l'encens pourrait être aussi néfaste que celle de cigarette.
L’encens que nous brûlons dans nos salons pour masquer les odeurs de nourriture ou de cigarette aurait le même effet néfaste que ces dernières. Des chercheurs américains de l’Université de Caroline du nord ont étudié les particules émises par ces bâtonnets lorsqu'ils se consument à l'intérieur de nos habitations. Selon eux, elles peuvent causer une inflammation des cellules des poumons similaire à celle provoquée par les cigarettes.

Les polluants de l’air intérieur représentent un problème de santé publique de plus en plus pris au sérieux. Des chercheurs américains ont donc voulu étudier les effets de la fumée d'encens sur les poumons. Pour cela, ils ont fait brûler des bâtonnets dans des conditions classiques d’une maison des Émirats Arabes Unis. En effet, 94% des foyers y ont pour habitude de faire brûler de l’encens.

Des cellules de poumon humain ont été placées dans les pièces où l’encens brûlait, avant d’être mises en incubation pendant 24 heures. Les chercheurs ont ainsi observé une réponse inflammatoire, des marqueurs de l’asthme et d’autres problèmes respiratoires, semblables à ceux observés lorsque les cellules sont exposées à de la fumée de cigarette. Les molécules relevées dans l'air contenaient du monoxyde de carbone, du dioxyde soufre, des oxydes d'azote et du formaldéhyde. Ces molécules peuvent même être cancérigènes lorsqu'elles sont inhalées à hautes doses.

Pour pallier à cette exposition aux polluants intérieurs, les chercheurs recommandent d’améliorer la ventilation des pièces lorsque de l’encens est en train de brûler, comme tout simplement ouvrir une porte ou une fenêtre.

Ils soulignent que des études plus approfondies seront nécessaires pour déterminer l’impact exact de ces marqueurs inflammatoires sur la santé.

Source:news
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter