Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L'édito du Calame: Le chef a toujours raison


Tribunes
Mardi 7 Août 2012 - 21:21


L'édito du Calame: Le chef a toujours raison
Pour le troisième anniversaire de son investiture à la tête de l'Etat, Ould Abdel Aziz a choisi, cette année, d'aller faire son show à Atar. Depuis plusieurs jours, c'est le branlebas de combat, dans cette ville sortie, soudainement, de sa torpeur ramadanesque. Les organes de presse officiels, le protocole d'Etat, la sécurité, les hauts responsables, les applaudisseurs de partout se sont passé le mot, pour donner, au président, l'illusion que tout va bien dans le meilleur des mondes et que les citoyens sont unanimes, dans leur soutien à sa politique "éclairée".

C'est donc très confiant, ce dimanche 5 août vers 23 heures 30 mn, qu'Ould Abdel Aziz se présente à la tribune officielle, dressée au stade d'Atar pour l'occasion. Rapidement, l'ambiance se gâte. Les applaudisseurs, recrutés pour l'occasion, donnent de la voix, l'empêchant de continuer son exposé. Et quelques militants de l'opposition, infiltrés, crient des slogans hostiles. Ils seront rapidement maîtrisés.

Mais le mal est fait. Donnant l'impression de tendre l'oreille à ce qui se dit dans le public, il perd son assurance. Il commence son exposé par un long monologue sur la situation économique, donne des chiffres reluisants, s'empêtre dans des comparaisons, hésite sur les montants. Il parle de l'accord de pêche avec l'Union européenne, omettant volontairement celui, léonin, accordé aux Chinois, de l'électricité, de l'eau qui coule, à flots, dans tous les coins du pays, du nombre d'aides-soignants recrutés, l'année passée. Il nous sort, une nouvelle fois, trouvaille du siècle, l'inadéquation formation/emploi qui explique, selon lui, le "faux" chômage qui frappe la jeunesse. Mais, s'étonne un journaliste, "cette situation économique que vous qualifiez d'excellente n'a aucun impact sur la pauvreté et n'a pas résorbé le chômage, monsieur le président". Tout est dit.

Sur le plan politique, Ould Abdel Aziz n'a pas dérogé à la règle. Pour lui, il n'y aucune crise politique, seulement de la médisance. L'opposition veut accéder au pouvoir? Seulement par la voix des urnes, sans préciser s'il faut un coup d'Etat avant. "Dégage!" n'a jamais fait partir personne - Ben Ali, Moubarak, Kadhafi, vous êtes où? - La proposition de Messaoud pour un gouvernement d'union nationale, éludée. Le dialogue? Il n'a pas échoué. Ses résultats sont visibles et les élections auront lieu bientôt. La question nationale? Le passif humanitaire a été réglé et l'enrôlement se passe dans les meilleures conditions. La répression policière? Ceux qui organisent des marches sans autorisation administrative s'exposent à des sanctions et, comme aux USA ou en Suède (sic!), ils sont réprimés et peuvent même perdre la vie. Aucun mot de compassion pour les familles des victimes, ni regret ni remords. La grâce de Biram? "Ne pas perdre espoir", répond le maître, ignorant sans doute qu'on ne gracie que les condamnés…

Concernant le Mali, Ould Abdel Aziz a écarté toute intervention militaire de la Mauritanie, dans le nord de ce pays désormais aux mains des jihadistes. Une position raisonnable, quand on sait que Sarkozy, qui le poussait à traquer AQMI au-delà de ses frontières, avec les résultats qu'on sait, a passé la main à un socialiste ne manifestant aucun empressement à collaborer avec son pouvoir.

Par contre, le président n'a pas dit un mot sur la justice, dont l'état de déliquescence dépasse l'entendement, les marchés douteux, l'enrichissement de ses proches, les agréments bancaires délivrés à sa parentèle.

Pour ce troisième one-man-show, on aurait aimé voir un président décontracté, ouvert, n'ayant rien à cacher et répondant à toutes les interrogations. On a eu un homme crispé, campant sur ses positions et ne reconnaissant aucune faute. Que dit l'article 1 du règlement militaire? Que le chef a toujours raison. Rompez!

AOC
Le Calame

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter