Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L’affaire du site de rencontres extraconjugales prend une dimension inattendue


Société
Mardi 25 Août 2015 - 21:30

Le propriétaire du site Ashley Madison, spécialisé dans les rencontres secrètes entre personnes mariées, offre 500.000 dollars à celui qui lui fournira des informations sur les hackers ayant piraté son site et dévoilé les données des infidèles, annonce la BBC. Deux personnes se seraient suicidées suite à cette divulgation.


Les hackers du groupe The Impact Team, qui avaient piraté le 20 juillet dernier le site de rencontres adultères Ashleymadison.com de la société canadienne Avid Life Media (ALM), ont tenu leur promesse de rendre publiques les informations sur les utilisateurs si Ashley Madison ainsi qu’un autre site, EstablishedMen.com, n’étaient pas fermés.
 
Le but des hackers était de mettre en évidence que le mensonge des utilisateurs ne pourrait pas rester caché même s’ils payaient une certaine somme d’argent demandée par le propriétaire du site pour protéger leurs informations personnelles.

Le site Internet, dont le slogan est « La vie est courte. Ayez une aventure »  (« Life is short. Have an affair »), a donc aussi tenu sa promesse et s’est très bien attelé à offrir une aventure inoubliable à tous ses utilisateurs.

Les hackers ont donc publié le 18 août les données personnelles de 32 millions d’utilisateurs du site. Parmi les données dévoilées par les pirates figurent les noms, emails et numéros de téléphone d’utilisateurs, dont plus de 15.000 adresses appartenant aux autorités et à l’armée américaines (.gov et.mil). Des opportunistes ont déjà commencé à procéder à du chantage et de l’extorsion auprès de certains époux infidèles.

« Je peux confirmer que Avid Life Media  promet 500.000 dollars à celui qui divulguera une information qui aidera à identifier, arrêter et rendre à la justice ceux qui sont coupables de la fuite des données d’Ashley Madison », a déclaré le surintendant de la police de Toronto Bryce Evans.

Il a ajouté qu’au moins deux personnes se seraient suicidées dans la foulée après le dévoilement d’informations confidentielles, selon la police de Toronto. Cette information reste encore à vérifier.

Сette affaire délicate mais qui ne promettait rien d’extraordinaire au début a pris une dimension inattendue. Le commissaire à la protection de la vie privée du Canada a ouvert une enquête sur cette affaire.

Compte tenu de la portée mondiale de l’incident, les investigations seront menées conjointement par le Bureau du commissaire australien à l’information en coopération avec d’autres partenaires internationaux comme le FBI américain.

reseauinternational
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter