Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L'Égypte sous haute tension


International
Dimanche 30 Juin 2013 - 09:27

Pour le premier anniversaire de l'arrivée au pouvoir de Mohamed Morsi, partisans et opposants manifestent. Les risques d'affrontements sont grands.


L'Égypte sous haute tension
Il pourrait y avoir beaucoup de dégâts, des blessés et peut-être des morts. Des manifestants égyptiens se réunissent aujourd'hui sur la place Tahrir du Caire pour réclamer la démission du président Mohamed Morsi.

En préparation de ce rassemblement, organisé le jour du premier anniversaire de la prise de fonction du dirigeant islamiste, les manifestants avaient installé des tentes samedi et tendu des banderoles hostiles au président sur la place, symbole de la révolte qui avait chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak en 2011.

D'autres manifestants anti-Morsi doivent se rassembler près du palais présidentiel situé à Héliopolis au Caire. Des rassemblements hostiles au président doivent également avoir lieu dans tout le pays.

"Mobilisation générale" des partisans

Dans l'autre camp, les partisans du président poursuivent leur sit-in entamé vendredi dans le quartier de Nasr City au Caire, près de celui d'Héliopolis, pour défendre la "légitimité" du premier président civil et islamiste, élu dans le pays il y a un an. Les Frères musulmans, la confrérie dont est issu le président, ont appelé eux aussi à une "mobilisation générale" pour appuyer le chef de l'État.

Ces mobilisations rivales font craindre de nouvelles violences après des heurts en Alexandrie et dans les provinces du Delta du Nil entre manifestants pro et anti-Morsi qui ont fait huit morts depuis mercredi dont un Américain.

La police et l'armée ont été déployées pour protéger les établissements vitaux du pays en cas de graves dérapages, ont indiqué des responsables. En outre, le ministère de la Santé a affirmé que les hôpitaux étaient en état d'alerte. Selon un responsable de la sécurité, le canal de Suez a été placé sous haute sécurité.

"Le jour du Jugement"

À l'origine des appels à manifester contre le président, depuis repris par l'opposition, se trouve Tamarrod (rébellion en arabe), un mouvement qui a revendiqué quelque 22 millions de signatures pour une pétition appelant à une présidentielle anticipée.

Plusieurs journaux titrent dimanche sur "Le jour du Jugement" pour le président Morsi. D'autres adressent un message plus direct en titrant, comme le quotidien indépendant al-Tahrir qui barrait sa une rouge d'un imposant "Dégage".

Source:Lepoint
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire