Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

L'Arabie Saoudite va donner des droits aux domestiques indonésiennes


Lu sur le web
Jeudi 20 Février 2014 - 10:56

Un accord bilatéral entre l'Arabie Saoudite et l'Indonésie vient d'être signé pour permettre aux domestiques indonésiennes de bénéficier de plus de droits. Entre Jakarta et Riyad, les relations étaient au plus bas. Le torchon brûlait depuis plus de quatre ans. Trop de domestiques indonésiennes se plaignaient de mauvais traitements; d'abus de la part de leurs employeurs saoudiens (privation de nourriture, abus sexuels, confiscation de passeport). Au point que le gouvernement indonésien a dû intervenir et limiter l'envoi de ses ressortissants.


Lors d'une manifestation à Jakarta en juin 2011 contre l'exécution de domestiques indonésiennes en Arabie Saoudite, une femme brandit un panneau : «l'Arabie Saoudite est un criminel de l'humanité» AFP PHOTO / ADEK BERRY
Lors d'une manifestation à Jakarta en juin 2011 contre l'exécution de domestiques indonésiennes en Arabie Saoudite, une femme brandit un panneau : «l'Arabie Saoudite est un criminel de l'humanité» AFP PHOTO / ADEK BERRY
Après avoir fait pression sur les autorités saoudiennes durant quatre ans, le gouvernement d’Indonésie vient de remporter une victoire. Et quelle victoire pour tous ces travailleurs domestiques souvent maltraités par leurs employeurs.
 
Privés des droits les plus élémentaires, comme celui de bénéficier de jours de repos hebdomadaire et d’un salaire décent. Ce sont surtout les employées de maison qui sont les plus vulnérables.
 
Il y a trois ans, Jakarta avait considérablement limité l’envoi de travailleuses indonésiennes. L’accord qui vient d’être signé entre l’Indonésie et l’Arabie Saoudite stipule que les employeurs saoudiens devront désormais respecter les droits de leurs employés. Ne pas confisquer leur passeport, leur garantir un salaire et des congés mensuels ainsi qu’un mois de vacances payé tous les deux ans.
 
En contrepartie, les domestiques indonésiens devront se soumettre à l’enseignement de l’islam, entre autres. Rappelons que depuis le 4 novembre dernier, près de 1, 5 millions de travailleurs immigrés africains, sri lankais, indiens, pakistanais, en situation irrégulière ont été expulsés du royaume. La chasse aux clandestins se poursuit toujours dans le pays.

Source : RFI
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires